Archives par étiquette : europcom

EuropCom 2021 : changer la communication – communiquer le changement

EuropCom, rendez-vous annuel incontournable des experts dans le domaine de la communication publique se tiendra les 8 et 9 novembre prochains afin de réfléchir aux grands enjeux de la communication avec un vaste programme articulé autour de trois thèmes clés de la conférence : Démocratie, Green Deal et Digitalisation.

Démocratie

Enjeux de la communication publique et européenne

Quel est le lien entre la communication des gouvernements locaux, régionaux et nationaux et l’état de la démocratie dans l’UE ? Quel impact des changements drastiques dans la diffusion de l’information ? Quelles leçons peut-on tirer et à quoi devrait ressembler la communication post-pandémique ? Quel est l’avenir des campagnes d’information publique à l’échelle de la société ?

Renforcement de la présence de l’UE au niveau territorial

Comment l’UE peut-elle devenir plus visible dans les États membres et dans les régions et les villes ? Comment les élus locaux peuvent-ils mieux communiquer sur l’UE ? La Conférence sur l’avenir de l’Europe peut-elle devenir un exemple mondial de démocratie numérique ? Comment réduire la distance entre l’UE et ses citoyens et comment promouvoir le dialogue ? Comment la technologie peut aider les citoyens européens à devenir co-façonneurs des affaires européennes ?

Les si, comment et quand répondre à la désinformation

Désinformation et manipulation de l’information évoluent comme arme politique, activité lucrative et menace sérieuse. Que pouvons-nous faire ? Quelles connaissances et expériences sur l’atténuation et la lutte contre la manipulation de l’information ? Quand est-il plus sage de surveiller et quand agir ? Comment les communications stratégiques et la démystification peuvent-elles faire la différence ? Qui est le mieux placé pour répondre ?

Lutter contre le discours de haine et promouvoir un langage inclusif

Comment rendre la communication publique plus inclusive ? Quels réussites et pièges lors de la communication sur des sujets sensibles tels que les droits LGBTIQ, la discrimination, les droits des victimes et l’égalité des sexes ? Comment lutter contre un langage non inclusif dans les affaires européennes ?

De la communication à sens unique à un engagement plus profond : comment renouer avec l’Europe ?

Les médias sociaux favorisent ceux qui créent de la désinformation et du contenu hyper-sensationnel. La confiance est au plus bas et la démocratie est menacée. La plupart des communications effectuées en Europe sont des communications unidirectionnelles descendantes, ce qui augmente la méfiance et diminue l’implication.

Les problèmes majeurs d’aujourd’hui sont des sujets intrinsèquement intersectionnels qui ne peuvent être abordés individuellement. Les grands défis auxquels l’Europe est confrontée nécessitent une stratégie qui inclut l’engagement et la participation. Une communication plus décentralisée et un contenu plus pertinent permettant aux gens de se voir dans le travail des institutions européennes sont absolument nécessaires.

Pacte vert

Enjeux de la communication sur le Green Deal européen

Comment la communication peut-elle aider à changer les cœurs, les esprits et les comportements des citoyens, des régions et des nations ? Une refonte totale est-elle nécessaire pour communiquer le Green Deal dans la décennie à venir ? Que nous a appris la pandémie sur la nature du changement ?

Tellement chaud : lancer la conversation en ligne sur le Green Deal

L’ambitieux programme climatique de l’UE, le Green Deal, n’est pas le plus facile à communiquer. Souvent, la législation est technique ou sèche, et en tant que telle, il peut être difficile de rendre le sujet attrayant. Quels retours d’expérience de WhyEurope dans l’engagement des jeunes sur le Green Deal ?

Contrer les informations fausses et biaisées sur le changement climatique ?

Comment permettre de distinguer les opinions des faits scientifiques ? La science peut-elle aussi être critiquée et comment ? Quel rôle de l’éducation ?

« Le changement climatique, ce n’est pas réel ! » Parler aux négateurs, aux sceptiques ou aux doomers

Face aux récits diffusés par des négationnistes du changement climatique, des théoriciens du complot et des individus malavisés, parfois avec un agenda corporatif ou militant, comment répondre à de telles affirmations et proposer des messages, des outils et des tactiques pour les contrer, avec l’aide de scientifiques et de professionnels de la communication ?

Digitalisation

Impact de la numérisation sur la communication

Comment la digitalisation a-t-elle déjà modifié les pratiques de communication professionnelles et personnelles ? Quelles sont les tendances de l’interaction humaine et à quoi pouvons-nous nous attendre à l’avenir ? Quels sont les risques et les opportunités de la communication numérique et que laisse derrière lui le passage à l’espace numérique ? Quelles sont les tendances post-pandémiques de la communication numérique et comment les principaux acteurs du domaine s’adaptent-ils ?

Engager les jeunes via la gamification

Les gens apprennent mieux lorsqu’ils s’amusent. La gamification augmente l’attrait de la communication politique en enrichissant les processus d’apprentissage, d’innovation, de plaisir et de créativité. Afin d’améliorer la compréhension et la perception des citoyens à propos de l’UE, le Conseil propose d’introduire des éléments de jeu dans sa communication avec un public plus jeune.

Mesurer et évaluer les activités de communication

Quels outils disponibles pour mesurer l’impact de la communication ? Comment optimiser le référencement des moteurs de recherche (SEO) dans le secteur public, en utilisant les mégadonnées et les messages personnalisés ?

Communiquer avec la visualisation des données

Plus les gens sont informés, plus ils s’engagent. Les données sont la clé pour séparer les faits de la fiction et prendre de meilleures décisions. Cependant, comment les gens peuvent-ils digérer et donner un sens à de gros volumes de données complexes ? Comment exploiter la valeur de la visualisation des données pour communiquer efficacement et rendre compréhensibles les données complexes pour communiquer les bons messages aux bons publics ?

EuroPCom 2020 : l’heure de la communica[c]tion est arrivée !

La pandémie provoque des changements sismiques dans la façon plus innovante et créative de communiquer. Les 7 et 8 décembre, la conférence EuroPCom 2020 sera à nouveau entièrement en ligne pour examinera les opportunités et les défis de la communication afin de garantir une implication pertinente et efficace des citoyens autour de trois dimensions d’une communication pour les Citoyens, autour du Climat, et forcément Connectée…

Europcom_2020

L’activation citoyenne de la communication européenne : #CoFEU

La Conférence sur l’avenir de l’Europe, retardée par l’épidémie, vise à donner à toutes les parties prenantes, y compris les citoyens, une plus grande voix sur ce que fait l’Union européenne et comment elle fonctionne pour eux. Le chantier de la rénovation de la démocratie européenne reste une priorité, à fortiori pour faire face à la nouvelle réalité. Des modalités nouvelles doivent être envisagées pour lancer un débat vraiment inclusif et mener à bien le processus de l’engagement des citoyens dans la prise de décision de l’UE.

Le jeu d’engagement FuturGov ; qui utilise des hypothèses d’anticipation des gens sur ce à quoi l’avenir pourrait ressembler pour générer des conversations, des négociations et des collaborations en concevant un processus par lequel les participants s’imprègnent de l’avenir, assument des rôles qui ne sont pas les leurs et élaborent des stratégies pour atteindre leurs objectifs ; génère un cadre participatif dans lequel un débat peut avoir lieu.

De nombreuses régions et villes d’Europe sont bien plus avancées que la Conférence sur l’avenir de l’Europe en ce qui concerne la participation des citoyens aux processus décisionnels. Leur potentiel de mobilisation et d’implication dans des actions publiques a été clairement démontré. Les régions et les villes, acteurs du changement avérés, sont bien placées pour faire le lien entre l’UE et ses citoyens. Nombre se mobilisent désormais pour participer activement au débat sur l’avenir de la démocratie européenne.

L’activation climatique de la communication européenne : #EUGreenDeal

En 2019, pour la première fois dans une enquête Eurobaromètre, les citoyens européens ont déclaré que le changement climatique devrait être la priorité absolue des institutions de l’UE. Le pacte vert européen est la réponse de l’UE pour relever les défis dès l’entrée en fonction de la nouvelle Commission européenne. Le plan sera accompagné d’une importante campagne de communication pour engager le public dans des ambitions d’action climatique.

Apprendre de l’héritage de la mauvaise communication de la science du climat avec trop de détails et des résultats très techniques et conduisant à des messages trop complexes ou difficiles et donc mal compris.

Apprendre à créer des messages [et des cadres] persuasifs autour de la lutte contre le changement climatique qui comprennent la collecte de messages opposés et d’arguments critiques, la recherche de réponses puissantes et le recadrage de concepts positifs originaux pour une communication climatique réussie.

De la communication climatique, il faut passer au changement de comportement, favoriser le changement des gestes du quotidien, favoriser l’émulation, l’auto-motivation et l’ et stimuler l’impact escompté pour améliorer l’efficacité de la communication sur l’action climatique.

L’activation connectée de la communication européenne

Maîtriser la communication de crise consiste à gérer l’ingérable pour des pouvoirs publics sous pression constante. La gestion efficace de la communication de crise entre le personnel et vers le monde extérieur repose en particulier sur la préparation et l’anticipation. Des leçons à partager pour améliorer son difficile apprentissage.

L’avenir de la démocratie participative est numérique. Plus que jamais, les citoyens peuvent participer à la prise de décision en ligne. De nouvelles plates-formes de consultations hybrides combinent des éléments de consultation physiques et distants, et des formes numériques innovantes de démocratie participative complétant maintenant souvent la démocratie représentative.

Les tendances des médias sociaux autour de nouveaux formats de narration comme les lives ou les stories ainsi que les enjeux de modération des conversations invitent à partager ses expériences notamment avec journalistes et représentants des médias locaux et régionaux.

Contrer les récits de désinformation, l’épidémie de Covid conduit selon l’OMS à une « infodémie » qui nécessite de s’outiller en matière d’identification et de prévention de la diffusion de fausses nouvelles en particulier sur les réseaux sociaux.

Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de communication pour aboutir à l’action. Ne manquez pas le rendez-vous annuel EuropCom.

Communiquer l’Europe ensemble : les responsabilités de la communication européenne

Lors de la 10e édition de la conférence EuropCom les 7 et 8 novembre dernier, le panel de conclusion représentant les responsables de la communication des principales institutions de l’UE « Looking Forward Together » semble inspiré par le fameux proverbe africain : « Si tu veux aller vite, marche seul mais si tu veux aller loin, marchons ensemble »…

Une responsabilité partagée après le succès de la participation aux élections européennes

Les enseignements de la campagne de communication réalisée par le Parlement européen lors des dernières élections européennes au printemps dernier sont particulièrement éclairants, selon Jaume Duch-Guillot, le directeur de la communication du Parlement européen :

D’une part, le besoin d’un narratif clair, d’une vision forte, pas uniquement autour du vote, pour défendre la démocratie et raconter ce que le Parlement européen représente en tant qu’institution au service du peuple, légitimée par le débat paneuropéen et la mobilisation électorale. La preuve : le taux de participation a été de 8 points de plus que la moyenne dans les territoires ciblées par la campagne de communication.

D’autre part, la communication ne peut pas se faire seule ; les partenariats et les contributions des organisations de la société civile, afin de les aider à relayer/adapter les sujets européens auprès de leurs diverses audiences, sont indispensables d’autant plus que les institutions sont moins crédibles que la source la plus pertinente qui n’est autre qu’une personne comme moi.

La majorité du corps électoral s’étant exprimée est un signe d’espoir et une charge supplémentaire pour les institutions de l’UE. Les citoyens, qui attendent des résultats concrets, mettent l’UE devant ses responsabilités, partagées par ses institutions.

Une responsabilité à exercer en commun et dans le respect des différences

Le consensus d’une responsabilité partagée des institutions européennes – pour communiquer auprès des citoyens, s’exerçant au travers d’un message global positif, ni technocratique, ni défensif, qui soit plus attractif et encore plus pertinent et local pour les citoyens – est approuvé par le directeur de la communication du Conseil de l’UE, Paul Reiderman.

Il ne faut pas en conclure pour autant que les institutions de l’UE devraient communiquer d’une seule voix. Chaque institution européenne dispose de sa légitimité et donc de ses différences et ne devrait ni craindre ni s’excuser de communiquer son propre message subtilement différent.

Les messages ne sont que la partie émergée de l’iceberg, et il reste encore énormément à faire sous la ligne de flottaison, tout un territoire inexploré et inexploité de collaboration possible entre les institutions européennes permettant de partager les ressources et les connaissances au service de leurs propres stratégies de communication.

Le champ des réseaux sociaux est clairement une opportunité pour expérimenter cette responsabilité commune, cette capacité renforcée par la mutualisation au service des intérêts de chacun :

  • Un nouveau compte Spotify commun pour toute l’UE – une sorte de symbole pour montrer et illustrer la logique de la démarche ;
  • Une approche commune face aux nouvelles règles de la publicité sur Facebook lors de la campagne électorale – une pression beaucoup plus pragmatique ;
  • Un développement commun de nouvelles solutions pour démultiplier les capacités de community management avec l’Intelligence artificielle, les chatbots, etc. ;
  • Une capacité demain de détecter et stopper les « deep fakes », ces fausses vidéos qui décupleront la viralité déjà importante des fake news…

L’une des conditions de succès de l’exercice de cette responsabilité partagée réside dans l’encouragement à prendre des risques, à favoriser la créativité et l’innovation, à ne pas craindre de dire et de déplaire.

Une responsabilité à engager pour façonner ensemble le futur de l’Europe

La nouvelle directrice générale de la DG Communication de la Commission européenne, Pia Ahrenkilde-Hansen s’appuie sur les derniers résultats de l’enquête Eurobaromètre qui mesure le plus fort niveau jamais atteint de citoyens européens qui estiment que leur voix compte dans l’UE comme une bonne indication que les citoyens veulent prendre le part à la construction du futur de l’Union européenne.

L’UE est l’affaire de tout le monde, de toutes les institutions européennes évidemment mais aussi et surtout des acteurs de la société civile, des autorités locales et des citoyens dans leur ensemble. Ce message a été entendu par les leaders européens.

La nouvelle présidente de la Commission européenne, Ursula van der Leyen est également convaincue qu’il faut encourager une communication plus directe avec les citoyens, ce qu’elle confirme dans ses lettres de mission aux futurs Commissaires qui devront apporter l’Europe au plus près des citoyens, partout où les débats peuvent s’organiser.

Le combat contre la désinformation, clé pour préserver l’espace public et la démocratie européenne, est l’une de ces responsabilités partagées pour mutualiser les efforts, construire une résilience renforcée, donner des capacités aux citoyens à pouvoir prendre des décisions sur la base des faits. Un hub sur la désinformation en ligne sera prochainement lancé à l’échelle européenne.

Pour résumer l’approche de la communication de la Commission, Pia Ahrenkilde-Hansen liste les critères pour « Communiquer l’E.U.R.O.P.E. » :

  • E : Emblème de l’UE – à mettre visible, en avant
  • U : Unification du message – concentrer sur un message, à répéter
  • R : Réalité des histoires – donner un angle « humain »
  • O : Ordinaire – utiliser le langage ordinaire pour parler aux citoyens
  • P : Personnalisation des contenus – localiser et communiquer sur des choses qui importent
  • E : Émotions – à utiliser, en soutien des faits, pour capter l’attention et la conserver

comm_europe_europcom_2019

 

Dixième conférence EuropCom : qui veut le programme ?

Les 7 et 8 novembre prochain, EuropCom, le rendez-vous bruxellois de la communication publique européenne fêtera son 10e anniversaire. Une opportunité avec le nouveau personnel politique dans les institutions de l’UE afin de réfléchir à un nouveau départ pour communiquer sur l’Europe. Alors que la 1e conférence Europcom – d’ores et déjà discutée – réfléchissait déjà aux missions à confier aux communicateurs publics décentralisée, racontée et intégrée, qu’annonce le programme préliminaire ?

Élections européennes : rétrospective et prospective

Les tables-rondes permettront de faire une évaluation qualitative et quantitative de ce qui a fonctionné et de ce qui n’a pas fonctionné dans les campagnes de communication autour des élections européennes :

Le local est le nouveau global

Faire des élections européennes un enjeu local afin de sensibiliser les électeurs et d’accroître le taux de participation seront au cœur de multiples exemples et expériences locaux discutés pour comprendre la manière de transformer les élections au Parlement européen.

Nous sommes tous des influenceurs

Pendant la campagne, la stratégie de « ground game » adoptée par le Parlement européen reposait sur l’idée de transformer le public en acteurs et d’autoriser les citoyens à devenir des influenceurs dans leurs communautés. Cette expérience a permis d’explorer le militantisme des citoyens sur les médias sociaux. Comment maintenir l’élan et l’énergie pendant des périodes de moindre intensité politique ?

Citoyens : mobiliser et favoriser l’engagement local

Consultations des citoyens : what’s next ?

La mise en place de consultations des citoyens en lien avec la prise de décision politique a été largement adoptée ces dernières années par les institutions européennes à tous les niveaux afin d’impliquer les citoyens dans des processus participatifs, dans le but de formuler des recommandations à la prise de décisions. Comment intégrer de manière permanente et coordonnée cette démocratie participative permettant de renforcer la participation et de lutter contre le populisme ?

(Re)connecter avec les jeunes européens

Lors des dernières élections européennes, 40% des électeurs avaient moins de 35 ans dû à un engagement politique et sociétal accru des jeunes. Quels sont les sujets d’actualité pour attirer leur attention et susciter leur intérêt ? Comment engager les jeunes Européens sur les questions de politique publique ?

La politique de cohésion pour relier l’UE et ses citoyens

Près de 80% des citoyens estiment que les projets de développement de villes ou de régions financés par l’UE sont positifs. La politique de cohésion est la seule politique de l’UE qui touche tous les coins de l’UE et constitue une plate-forme unique pour adresser et impliquer ses citoyens. Cependant, un tiers seulement des citoyens européens ont effectivement connaissance de projets cofinancés par l’UE dans leur région. Comment y remédier ?

Open-data de l’UE pour combler le fossé entre les données et les citoyens

Le rôle et l’importance des données ont augmenté dans tous les domaines et sont déjà exploitées pour et par les décideurs, les citoyens ne semblant pas toujours comprendre ou voir leur utilité. Comment mieux impliquer les citoyens et les responsabiliser grâce aux données ouvertes ?

Tendances pour communiquer sur l’Europe

Faire passer une info avec émotion et humour

Les médias sociaux sont une fenêtre ouverte pour partager des informations et dialoguer avec des millions de personnes. Encore faut-il savoir communiquer de manière attrayante ? Comment l’émotion et l’humour peuvent améliorer l’utilisation des médias sociaux dans la communication publique ?

Stratégie éditoriale dans la rédaction de discours politiques

Les discours jouent un rôle central dans la communication publique et politique. Un bon discours est mémorable. Mais qu’est-ce qui fait un bon discours ? Comment adopter une écriture persuasive ?

Pouvoir et périls des récits

En répondant aux populistes, nous risquons d’accepter la manière dont ils abordent les problèmes et de suivre leurs schémas de penser. Comment contrer des récits populistes sans tomber dans les pièges pour un débat public ouvert et inclusif ?

Réagir à une attaque de désinformation

Cela commence sur des sites périphériques, s’étend aux médias sociaux et touche finalement votre organisation. Comment réagir de la prise de conscience à la résilience face à la désinformation ?

Exploiter le mix média

Les médias sociaux semblent depuis longtemps un moyen privilégié d’améliorer la communication et d’accroître la portée, mais les sondages d’opinion montrent que les gens perçoivent les médias traditionnels comme la source d’information la plus fiable. Comment, lors de la planification des stratégies de communication, exploiter l’intégralité des médias, qu’ils soient traditionnels ou nouveaux, hors ligne ou en ligne ?

Vendre des sujets lourds 2.0

Communiquer des sujets lourds, comme la politique spatiale, peut soulever des controverses Comment transmettre des messages simples sur des questions politiques ou techniques complexes et créer un engouement ?

Communication inclusive : du contenu pour tous

Les gens sont certainement plus conscients des problèmes de genre et de minorités grâce aux efforts accrus pour améliorer la situation actuelle. Comment rendre la communication publique plus inclusive et pertinente pour toute la société ?

Encore plus que chaque année, la 10e conférence EuropCom s’impose comme un événement incontournable pour les professionnels de la communication sur l’Europe.

EuropCom 2018 : la communication européenne citoyenne en débat

En amont des conclusions des consultations citoyennes européennes menées pendant toute l’année partout en Europe, la 9ème édition d’EuroPCom en novembre prochain discutera de la communication européenne destinée à dialoguer avec les citoyens européens…

Évaluer les consultations citoyennes : campagne d’image ou outil de démocratie efficace ?

Les consultations des citoyens semblent être la nouvelle tendance dans la communication européenne pour assurer une élaboration ascendante des politiques publiques. Avec leur format ouvert et la variété des questions possibles soulevées par le public, assurer la modération de ce type de débat est un enjeu crucial. Mais, surtout, donner un rôle réellement aux résultats de ces débats pour les traduire efficacement en politiques est la clé. S’agit-il d’un outil utile pour accroître la nature démocratique du système politique européen ou juste une tentative d’améliorer l’image des organisateurs ?

Rapprocher l’UE de ses citoyens avec les agences décentralisées de l’UE

Plus de 40 agences décentralisées de l’UE réparties dans les États membres travaillent sur des sujets importants pour l’Europe et le reste du monde. Leur expertise couvre de nombreux domaines de la vie, y compris sécurité, santé, éducation, environnement et innovation. Certaines agences de l’UE estiment qu’elles pourraient jouer un rôle plus important qu’elles ne le font actuellement pour promouvoir le projet européen dans son ensemble et rapprocher l’UE de ses citoyens en tirant parti de leurs réseaux locaux en tant que multiplicateurs. Comment explorer cette idée et construire des partenariats concrets et des projets conjoints ?

Célébrer le « local » dans les campagnes paneuropéennes

La proximité suscite de l’intérêt. Les publics sont traditionnellement plus intéressés par ce qui se passe près de chez eux que dans des endroits éloignés. Ils trouvent également des visages familiers plus crédibles que ceux qu’ils n’ont jamais rencontrés. Quels sont les défis de la célébration du “local” dans une campagne paneuropéenne ? Comment les histoires locales peuvent-elles résonner dans toute l’Europe ? Comment mener une campagne cohérente basée sur des histoires locales ?

Vendre des sujets « lourds » dans les médias d’affinité

L’Union européenne est souvent accusée d’être trop technique et trop éloignée des citoyens. Pourquoi est-ce si difficile d’aborder des sujets techniques, comme le budget européen, au niveau des citoyens ? Comment atteindre de nouveaux publics, avec des médias locaux qui rendent compte des sujets européens en s’appuyant sur les journalistes de télévision régionales et les parties prenantes engagées sur le terrain.

Utiliser des héros comme ambassadeurs de l’UE

S’appuyer sur des figures héroïques du quotidien, comme les pompiers et les secouristes, hautement respectés et dignes de confiance dans leurs communautés, pourraient améliorer l’image de l’UE en améliorant la visibilité du numéro d’urgence unique 112 qui sauve des vies. Comment leur réputation peut-elle être mise à profit pour améliorer la visibilité des projets européens qui fonctionnent et qui bénéficient au public dans leur vie quotidienne? Quels autres projets pourraient être utilisés pour démontrer la valeur ajoutée de l’UE pour les citoyens ? Comment ces héros locaux pourraient-ils être incités à devenir des ambassadeurs du projet européen ?

Les femmes peuvent-elle sauver l’Europe ?

Pour la 1e fois, la thématique sociétale d’actualité fait son entrée autour du pouvoir des femmes, un thème, selon le programme « qui s’est avéré être puissant pour susciter le débat et la conversation sur les médias sociaux à travers le monde » (…) qui poursuit ainsi « Étant donné que les femmes répondent généralement mieux aux campagnes positives, comment les stratégies de communication peuvent-elles être développées pour mieux atteindre et toucher ce public cible crucial ? ».

Au total, la communication européenne citoyenne sera au cœur des débats, et tant mieux, car la prochaine Commission aura fort à faire sur le sujet.