Archives par étiquette : EuraNet

Quelles ont été les dépenses de la Direction Générale Communication à la Commission européenne en 2011 ?

Avec un volume total de dépenses de 153.488.557€, la Direction Générale Communication de la Commission européenne a pratiquement doublé son activité depuis 2007 avec 82.189.337€, selon le registre des bénéficiaires de l’argent public européen

En 2011, la DG COMM a souscrit près de 5 000 prestations au total :

  • 1 contrat à plus de 10 millions d’€
  • 20 contrats à plus de 1 millions d’€
  • 170 contrats à plus de 100 000€

Les principaux bénéficiaires récurrents de la DG COMM en 2011

Les médias ou réseaux de médias, première catégorie parmi les principaux bénéficiaires :

  • Euronews : 10.896.403€ pour la production et la diffusion de programmes audiovisuels sur les affaires européennes, 5.469.808€ pour la chaîne en polonais et 4.720.287€ pour la chaîne en arabe ;
  • Euranet : 6.036.320€ pour le réseau de radios européennes ;
  • Presseurop : 2.996.844€ pour le portail de sélection et traduction du meilleur de la presse européenne.

La maintenance du centre de contact (par téléphone et mail) Europe Direct : 3.583.011€.

Les services photos/audiovisuels pour la Commission européenne :

  • 3.288.560€ pour la couverture audiovisuelle, le montage et la transmission de l’actualité européenne ;
  • 1.499.784€ pour la mise à disposition des médias d’une infrastructure pour la transmission de services télévisuels par satellite, autrement appelé EBS « Europe by Satellite » ;
  • 411.600€ pour le streaming EBS, EBS+, EBS audio, EBS mobile ;
  • 121.608€ pour le service de couverture photo de l’actualité de l’UE au sein de la Commission européenne (intra-muros).

L’institut de sondage TNS-Opinion, avec près de 3,4 millions d’€ pour mesurer l’opinion publique européenne :

Le monitoring des mentions de la Commission européenne dans les médias, réalisé par Kantar, pour 4.411.916€.

L’animation des sites web du Président de la Commission et de la Vice-Présidente Reding, pour eux deux : 282.700€.

Les principales réalisations de la DG COMM en 2011

Subvention de 4 millions d’euros pour le musée d’Auschwitz-Birkenau

Campagnes de communication pilotées par la DG COMM :

Identité visuelle de la Commission européenne :

  • Création du nouveau logo et de la charte graphique : 134.860€,
  • Adaptation de la nouvelle identité visuelle dans la Commission : 248.980€.

Production du clip vidéo pour la Journée de l’Europe 2011 : 198.599€.

Refonte de la salle de presse en ligne « EU press room » : 289.700€.

Au total, la plupart des principales dépenses (contrats de plus de 100 000€) de la DG COMM correspondent à des prestations de services et non à des campagnes thématiques auprès du grand public.

Lancement de la plateforme Internet d’« EURANET », le réseau de radios européennes

Euranet, le réseau de diffusion radiophonique de programmes sur l’actualité européenne

Depuis avril 2008, avec EURANET (voir billet sur le lancement du réseau de radios européennes) à l’initiative et avec le soutien financier de la Commission européenne, des radios européennes, dont Deutsche Welle, Radio France Internationale, Radio Netherlands, Polskie Radio, Punto Radio et la RTBF, coproduisent et diffusent quotidiennement des émissions sur l’actualité européenne en 10 langues. Le réseau EURANET a une audience hebdomadaire de 19 millions d’auditeurs dans l’UE. Le partenariat avec la Commission européenne est établit pour une durée de 5 ans pour un montant de 5.8 millions d’euros par an.

Euranet.eu, le portail de publication des programmes sur l’actualité européenne

A partir de novembre 2008, EURANET lance une plateforme Internet commune qui a pour ambition selon le communiqué « d’étendre, avec les citoyens européens, l’interactivité des programmes, d’enrichir les points de vue, débats et opinions sur les affaires européennes, et de les éclairer des apports de chacun ». Traduit en 9 langues, le portail Euranet est conçu comme un blog (cf. fil d’articles) classés par thématique et s’enrichit d’un site communautaire.

La stratégie de communication de la Commission dans les médias audiovisuels

Lors d’une conférence de presse, aujourd’hui, la vice-présidente de la Commission, Margot Wallström dévoila la stratégie de la Commission européenne afin d’améliorer sa communication dans les médias audiovisuels…

Le constat

D’une part, les Européens ne sont pas convenablement informés sur les questions relatives à l’Union européenne. Ainsi, selon le communiqué, le temps réservé aux informations sur l’UE dans les médias audiovisuels nationaux représente à peine 10 % de celui consacré à l’actualité nationale.

D’autre part, la télévision et la radio restent les moyens d’information de prédilection de la plupart des gens.

La stratégie

Dans la communication « Communiquer sur l’Europe dans les médias audiovisuels », la Commission européenne veut contribuer à une meilleure information des citoyens et assurer une couverture plus large des affaires européennes sur les stations de radio, les chaînes de télévision et les plateformes multimédias « en encourageant la coopération et les échanges entre les organismes de radio et de télévision et en proposant gratuitement des produits audiovisuels ».

Cette stratégie vise à donner aux citoyens européens les moyens de s’informer sur leurs médias de prédilection et créer à terme une sphère publique européenne

Les mesures

  • amélioration du réseau de radios européennes EuRaNet, en augmentant son audience et en élargissant le nombre de langues de diffusion ;
  • soutien renouvelé à Euronews et diffusion en arabe à partir de juillet 2008 ;
  • renforcement du contenu informatif de Europe by Satellite (EbS), la chaîne communautaire diffusée par satellite et doublement de sa capacité ;
  • intensification de la production d’informations audiovisuelles par la Commission et amélioration de leur diffusion sur différentes plateformes technologiques, dont EUTube ;
  • lancement d’un «calendrier de l’Union» en ligne dès juin 2008.

EURANET : lancement officiel du premier réseau radio européen

Aujourd’hui, la vice-présidente de la Commission, chargée de la communication, Margot Wallström lance officiellement le premier réseau radiophonique européen « EURANET ».

Comme nous l’avions annoncé ici, la Commission européenne a officialisé mardi 26 février le premier réseau radiophonique européen « EURANET ». Afin de diffuser quotidiennement des programmes traitant de l’actualité de l’Union européenne, la Commission européenne avait ouvert un appel d’offres pour que les opérateurs radiophoniques partagent des programmes à caractère européen en utilisant leurs fréquences habituelles.

Dans ce cadre, selon le communiqué, un consortium est créé en regroupant 16 stations radiophoniques internationales, nationales et régionales issues de 13 Etats membres de l’Union européenne. Le consortium est établi pour cinq ans sur la base d’une structure ouverte. Les programmes seront diffusés dans 10 langues la première année, puis ce nombre augmentera progressivement pour atteindre 23 langues la cinquième année du contrat.

Parmi les programmes réguliers se trouveront:

  • “l’Europe en bref”: l’actualité européenne du jour
  • “l’Europe en perspective”: analyse de l’actualité européenne
  • “l’Europe en détails”: magazines, interviews, analyses, débats
  • “Europe Live”: les principaux événements de l’UE

Deutsche Welle assurera la coordination éditoriale et RFI, la coordination financière.

L’audience estimée est de 12 à 19 millions d’auditeurs par jour dans l’Union européenne plus environ 30 millions en dehors de l’Europe.

Le montant annuel du contrat est de 5,8 million d’€ (soit 15 890 € par jour).

Pour en savoir plus…

Lancement prochain d’une radio européenne

Dans le cadre de la stratégie de communication de la Commission européenne, un projet de radio européenne sera financé en 2008 pour diffuser des informations sur les affaires européennes…

Prévu pour avril 2008, le programme radio à destination des populations de l’UE consistera à diffuser un bulletin quotidien d’information de 30 minutes sur les ondes des 16 stations partenaires : Deutsche Welle, Radio France Internationale, Radio Netherlands Worldwide, Polskie Radio, Radio Punto, etc…

Ces émissions seront produites en cinq langues (allemand, anglais, espagnol, français et polonais) et traduites en cinq autres langues (bulgare, grec, hongrois, portugais et roumain). Les Allemands assureront la coordination éditoriale, les Français la gestion financière et les Néerlandais réaliseront le site web.

Le coût total de cette opération n’est pas connu, mais la Commission débourse 5,8 millions d’euros par an. Les principaux postes budgétaires (personnels et studios) sont largement pris en charge par les radios participantes.