Archives par étiquette : EUtube

Quels sont les défis de communication des webTV des institutions européennes ?

« À la recherche d’une communication audiovisuelle directe avec le citoyen européen » – comme l’indique Claudia Martinez-Felix dans une analyse sur « la communication audiovisuelle des institutions européennes » – les institutions européennes (Commission et Parlement) ont lancé leur webTV…

EU-tube, la chaîne de partage sur Youtube de la Commission européenne : l’impossible défi de la créativité audiovisuelle

Lancée le 29 juin 2007 par Margot Wallström, la chaîne EU-tube, qui vise à mettre le matériel audiovisuel européen à la disposition du grand public, compte aujourd’hui plus de 300 vidéos et près de 16,5 millions de vidéos vues.

Avec plus de 8 millions de vues – soit la moitié de la fréquentation totale – « Let’s come together » (44 secondes qui compilent des extraits montrant des images érotiques de films européens financés par le Programme MEDIA, qui vise à favoriser la production et la distribution du cinéma européen), ce clip illustre parfaitement le paradoxe de la créativité audiovisuelle européenne :

  • d’un côté, afin de pleinement jouer sur le potentiel viral d’échange de vidéos sur les réseaux sociaux, « la Commission se trouve dans l’obligation de chercher de nouvelles formules créatives, flirtant parfois avec la provocation ».
  • « d’un autre côté, la Commission est supposée défendre la devise européenne «unis dans la diversité» ainsi que les principes de base de la diversité culturelle », au risque de perdre toute saveur.

Europarl-tv, la plateforme de la chaîne webTV du Parlement européen : l’impossible défi de l’indépendance éditoriale

Envisagé dès mars 2005, dans l’étude connue sous le nom de « Howkins Report » sur les possibilités de créer une chaîne TV du Parlement européen :

  • « une chaîne de télévision par ondes hertziennes, gérée par le Parlement s’avérerait très coûteuse, limitée en termes de pénétration des ménages et opèrerait à un niveau trop général » ;
  • « une chaîne télévisée sur le web serait susceptible d’être plus efficace et attractive et d’offrir une bonne variabilité sur l’échelle financière » ;

le Parlement européen a lancé officiellement le 17 sept 2009 sa propre chaîne de télévision sur Internet, baptisée Europarl-tv et dotée d’un budget annuel de 9 millions d’euros, afin de « donner plus de visibilité à une institution encore méconnue du grand public »

Au-delà de l’exclusion surprenante sur Europarl-tv des retransmissions en direct par internet de séances plénières ou de commissions (hébergées sur le site du Parlement européen dans la section « EP live »), la contradiction inextricable de la webTV du Parlement européen consiste à concilier indépendance éditoriale et équilibre politique.

Ainsi, bien que le Parlement et la Commission aient pris des options très différentes pour leurs webTV respectives, chacune se trouve face à un défi pour le moins difficile à relever.

La stratégie de communication de la Commission dans les médias audiovisuels

Lors d’une conférence de presse, aujourd’hui, la vice-présidente de la Commission, Margot Wallström dévoila la stratégie de la Commission européenne afin d’améliorer sa communication dans les médias audiovisuels…

Le constat

D’une part, les Européens ne sont pas convenablement informés sur les questions relatives à l’Union européenne. Ainsi, selon le communiqué, le temps réservé aux informations sur l’UE dans les médias audiovisuels nationaux représente à peine 10 % de celui consacré à l’actualité nationale.

D’autre part, la télévision et la radio restent les moyens d’information de prédilection de la plupart des gens.

La stratégie

Dans la communication « Communiquer sur l’Europe dans les médias audiovisuels », la Commission européenne veut contribuer à une meilleure information des citoyens et assurer une couverture plus large des affaires européennes sur les stations de radio, les chaînes de télévision et les plateformes multimédias « en encourageant la coopération et les échanges entre les organismes de radio et de télévision et en proposant gratuitement des produits audiovisuels ».

Cette stratégie vise à donner aux citoyens européens les moyens de s’informer sur leurs médias de prédilection et créer à terme une sphère publique européenne

Les mesures

  • amélioration du réseau de radios européennes EuRaNet, en augmentant son audience et en élargissant le nombre de langues de diffusion ;
  • soutien renouvelé à Euronews et diffusion en arabe à partir de juillet 2008 ;
  • renforcement du contenu informatif de Europe by Satellite (EbS), la chaîne communautaire diffusée par satellite et doublement de sa capacité ;
  • intensification de la production d’informations audiovisuelles par la Commission et amélioration de leur diffusion sur différentes plateformes technologiques, dont EUTube ;
  • lancement d’un «calendrier de l’Union» en ligne dès juin 2008.

Premier bilan positif pour EUtube : plus d’un million de visites en trois mois

Selon un communiqué de la Commission européenne, lundi 15 octobre, “EUtube“, la chaîne de la Commission européenne sur YouTube, a reçu plus d’un million de visites et le nombre de vidéos visionnées depuis son lancement il y a moins de trois mois s’élève à près de 7 millions.

Pour le moment, la chaîne propose 69 clips vidéo, sur toute une série de sujets – des premiers pas historiques de l’Union européenne dans l’après-guerre avec des images d’archive à la nécessité actuelle de lutter contre le changement climatique avec un dessin animé expliquant les « gestes pour sauver la planète ». La vidéo la plus regardée, avec un chiffre stupéfiant de 4,2 millions de vues, est le clip de promotion du programme MEDIA de l’Union européenne, intitulé “LOVE“. Parmi les autres clips appréciés figurent un clip en faveur de la santé publique, “AIDS: Remember me“.

La plupart des films proposés sont des mini-documentaires, allant de 20 secondes à 30 minutes. On trouve aussi des petits dessins animés au graphisme naïf, des films conçus comme des bandes annonces de cinéma et une vidéo intitulée “One day at DG communication“, construit sur le thème de la fameuse série 24h Chrono.

Des clips en langues française et allemande ont été ajoutés sur la chaîne depuis son lancement à la fin du mois de juin 2007. Jean Quatremer, journaliste à Libération et auteur du blog “Coulisses de Bruxelles”, critique cette initiative d’une Europe sans journaliste. Jean Quatremer rappelle que la Commission européenne « n’aime pas, c’est un euphémisme, les médias traditionnels qu’elle juge hostile, au pire, indifférent, au mieux ».

La Commission européenne communique via Youtube

La Commission européenne lance une initiative sur le web : une chaîne de vidéos “EUTube” sur YouTube. La Commissaire à la communication Margot Wallström a expliqué dans un communiqué : “Il est très important que la Commission utilise tous les moyens qui sont à sa disposition lorsqu’il s’agit de communiquer avec les citoyens européens”.

Selon RTL.be, la Commission européenne souhaite ainsi lutter contre le déficit d’information des jeunes sur les questions européennes. A noter qu’il n’existe pas encore de version en français.