Archives par étiquette : semaine européenne

Décryptage de la communication des « semaines européennes » organisées par l’UE

Depuis le début des années 2000, des « semaines européennes » ont été lancées au point que quasiment toutes les semaines, il y en a d’organiser tantôt par l’UE, tantôt par d’autres acteurs, avec des résultats plus ou moins probants. Comment s’organise la communication autour des principales semaines européennes de l’UE ?

Tentative de typologie des « semaines européennes » de l’UE

Invariablement structurées autour d’un enjeu de politique publique européenne (l’énergie durable, la réduction des déchets, l’environnement, les PME, les régions et les villes, la jeunesse ou la mobilité), les semaines européennes de l’UE se présentent comme de vastes actions de communication comportant les ingrédients suivants :

  • un thème annuel ;
  • un programme de manifestations organisés à Bruxelles en présence des pouvoirs publics européens, nationaux, régionaux et locaux (conférences, ateliers, expositions…) ;
  • une labellisation d’événements décentralisés dans les pays européens organisés par des partenaires ;
  • un concours et une promotion en ligne éventuels.

Deux catégories se dégagent des 7 semaines européennes de l’UE étudiées :

Panorama complet de la communication des semaines européennes organisées par l’UE

D’une part, les semaines européennes se présentent comme des opérations de fédération d’un segment de la société civile (associations, fédérations, ONG…) afin d’inciter au débat et à l’échanges d’expériences autour d’un événement central à Bruxelles.

Sous cette catégorie, peuvent être classées :

  • la « semaine verte européenne » incite depuis 2000 à l’échange d’expériences en matière d’environnement avec 4 jours de conférences à Bruxelles soit plus de 4 000 participants (associations et ONG, pouvoirs publics) ;
  • la « semaine européenne des régions et des villes » organisée depuis 2003 par les principales institutions de l’UE qui fédère les élus en vue d’échanger les bonnes pratiques en matière de développement régional ;
  • la « semaine européenne de l’énergie durable » eusew.eu organisée depuis 2005 pour promouvoir l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables auprès des fédérations professionnelles et des entreprises ;
  • la « semaine européenne des PME » organisée depuis 2009, par la DG Entreprises et industrie afin de promouvoir l’esprit d’entreprise auprès des organisations professionnelles.

D’autre part, les semaines européennes s’organisent comme des campagnes de sensibilisation d’un public large de citoyens afin d’inciter au changement des comportements et aux bonnes pratiques autour d’événements décentralisés.

Sous cette catégorie, peuvent être classées :

  • la « semaine européenne de la jeunesse » organisée depuis 2003 par la DG Education et culture afin de promouvoir les efforts entrepris au niveau européen en faveur des jeunes : environ 500 manifestations dans 33 pays européens et une distinction : la « Capitale européenne de la jeunesse » – youthweek.eu ;
  • la « semaine européenne de la réduction des déchets » organisée depuis 2009 par le Programme LIFE+ afin de sensibiliser un large public sur la réduction des déchets : plus de 4 300 actions sont organisées dans 22 pays européens.

A mi-chemin entre les 2 catégories, la « semaine européenne de la mobilité » – fondée par Margot Wallström en 2002 – vise à la fois à fédérer la société civile organisée avec des événements à Bruxelles mais également à sensibiliser un large public à l’utilisation des transports publics et alternatifs : plus de 2 200 villes dans 42 pays partout dans le monde participent ainsi en 2011 à la “journée sans voiture” – mobilityweek.eu.

Ainsi, entre opérations pour mobiliser et fédérer une cible plutôt professionnelle et campagnes de sensibilisation d’un large public, le format des semaines européennes est promis à un bel avenir.

Semaine européenne de l’énergie durable, un événement de référence ?

Lancé en 2005 par un simple débat sur l’énergie durable, la semaine européenne de l’énergie durable tente de devenir petit à petit un événement de référence sur l’énergie renouvelable et l’efficacité énergétique au travers d’une série d’événements et d’initiatives…

Un événement de référence pour sensibiliser les milieux bruxellois à l’énergie durable

La semaine européenne de l’énergie durable repose sur un vaste programme bruxellois pour sensibiliser les milieux européens aux enjeux de l’efficacité énergétique (des bâtiments, des produits et des appareils électroménagers), des énergies renouvelables (biomasse, énergies solaire et éolienne) et de l’éducation à l’énergie :

  • une conférence d’ouverture, selon le communiqué, introduite par le Commissaire en charge de l’énergie,
  • 136 événements organisés en une semaine à Bruxelles,
  • une cérémonie de remise des « Prix de l’énergie durable » choisis parmi 303 projets sélectionnés.

L’impact de l’opération auprès de cette cible est renforcé par des partenariats avec la plupart des titres de presse de l’euro-sphère (Europe’s World, New Europe, The Parliament, Euractiv, European Voice).

Ainsi, à travers l’implication ou la participation des représentants à Bruxelles des autorités publiques, des entreprises privées, des associations européennes, des ONG, etc, la Direction générale de l’énergie de la Commission européenne parvient à sensibiliser ces acteurs aux enjeux de l’énergie durable.

Un événement potentiellement capable de sensibiliser les Européen(ne)s à l’énergie durable ?

Avec 449 événements organisés ailleurs que Bruxelles en Europe (dont 23 en France) – contre 328 l’année dernière – l’opération tente de plus en plus de toucher un plus large public à l’échelle nationale et locale des États-membres.

Avec le site eusew.eu mettant en ligne des vidéos de sensibilisation (cf. version française ci-dessous) et un groupe Facebook de plus de 870 fans pour le moment, la présence en ligne tente également de s’ouvrir au-delà des milieux européens à Bruxelles.

Ainsi, la semaine européenne de l’énergie durable s’impose peu à peu davantage comme un événement de référence pour influencer l’agenda des milieux bruxellois que comme un événement populaire auprès d’un plus grand public.

Semaine européenne de la jeunesse 2008

Du 2 au 9 novembre 2008, s’est tenu la 4ème « Semaine européenne de la jeunesse », un événement organisé tous les 18 mois dans tous les pays participant au programme communautaire «Jeunesse en action». Cette année, les nombreuses manifestations portent sur le thème des défis de l’avenir des jeunes…

Des lieux de participation et d’échanges

Les activités organisées par les agences du programme « Jeunesse en action » et leurs partenaires locaux dans les différents pays : débats politiques, manifestations culturelles et activités diverses offrent aux jeunes un lieu d’échanges et leur donnent la possibilité de participer et de faire entendre leur voix. L’un des objectifs du programme « Jeunesse en action » doté d’un budget de 885 millions d’euros sur la période 2007-2013 consiste à « Promouvoir la citoyenneté active des jeunes ».

Une fête européenne de la jeunesse

Les manifestations qui ont lieu à Bruxelles selon le communiqué de la Commission européenne sont préparées en étroite collaboration avec le Forum européen de la jeunesse. Au programme figure la Fête européenne de la jeunesse, une contribution des jeunes à l’Année européenne 2008 consacrée au dialogue interculturel.

Semaine européenne de la démocratie locale

Du 13 au 19 octobre, c’est la « Semaine européenne de la démocratie locale », une manifestation européenne annuelle, organisée, pour la second fois , simultanément par les collectivités locales des 47 États membres du Conseil de l’Europe pour renforcer la connaissance de la démocratie locale et promouvoir l’intérêt de la participation démocratique au niveau local…

Objectifs

1. Promouvoir la participation des citoyens à la vie politique locale

Il s’agit de mieux informer les citoyens

  • sur le fonctionnement de leurs collectivités locales
  • sur les responsabilités de leurs élus
  • sur leurs possibilités de participer aux affaires locales

2. Sensibiliser les communes

La SEDL offre l’opportunité

  • de sensibiliser élus et fonctionnaires à l’importance de la participation des citoyens.
  • de rencontrer des concitoyens dans un cadre informel, voire ludique et festif.

3. Renforcer l’idée européenne

La SEDL rappelle la dimension européenne de la démocratie locale et ses aspirations de proximité, de participation démocratique et de bonne gouvernance.

Moyens

Des manifestations locales dans toute l’Europe sous une appellation commune promouvant l’idée que la démocratie locale fait partie intégrante des valeurs partagées par tous les Européens.

Acteurs

Les villes et communes et intercommunalités sont les premières cibles et les maîtresses d’œuvre de la SEDL.

Les écoles pour atteindre les enfants et les jeunes.

Les associations de pouvoirs locaux pour diffuser des brochures et organiser des conférences/ forums.

Public cible

Le citoyen est le principal, et in fine l’unique, bénéficiaire des activités de la SEDL. Le Conseil de l’Europe recommande de cibler les citoyens par groupe d’âge, en privilégiant les publics jeunes.

Actions

Les acteurs organiseront sur une ou plusieurs journées diverses activités pour différents publics. Il s’agira, par exemple,

  • de diffuser des supports d’information ;
  • d’organiser des journées portes ouvertes, des débats ou des forums ;
  • des activités ludiques.

Les actions poursuivies sont regroupées sous le label de la SEDL afin d’en accroître la visibilité et l’impact.

Semaine européenne de l’énergie durable : le plus grand forum au monde consacré à l’avenir énergétique durable

Du lundi 28 janvier au vendredi 1er février, environ 80 évènements au total, dans huit pays différents, sont organisés par les acteurs économiques et sociaux afin de trouver des solutions à la crise provoquée par le changement climatique…

C’est l’occasion pour l’UE de présenter les objectifs de la politique énergétique de l’UE après la conférence de Bali, de débattre du programme Énergie intelligente – Europe (2003-2006) menée dans les domaines des sources d’énergie renouvelable, de l’efficacité énergétique, des transports propres et des carburants alternatifs et de présenter la campagne européenne de sensibilisation pour changer le paysage énergétique.

Lors de l’inauguration lundi, des représentants de la grande distribution européenne, des services publics et des fabricants d’ampoules électriques signent un accord pour la distribution massive de millions d’ampoules à faible consommation d’énergie à travers l’Europe.