Abandon du Prix du journalisme du Parlement européen

Après 4 ans d’une existence moribonde, le Prix du Journalisme du Parlement européen récompensant de 5 000€ des journalistes de presse écrite, radio, télévision et Internet est finalement abandonné au lendemain de la cérémonie de remise des prix…

Fortes critiques quant à l’indépendance éditoriale des journalistes chez les eurodéputés

Le prix fit l’objet de vives critiques dès sa création, « l’indépendance d’esprit des journalistes et la liberté de la presse ne peut s’accommoder de récompenses pécuniaires », écrivais-je dans un billet publié le 26 mars 2008 sur l’esprit contestable du prix du Journalisme du Parlement européen.

Cité par un journal danois : « Le prix est en conflit direct avec plusieurs des idéaux de l’UE : la transparence et l’indépendance des journalistes et des médias », écrit Christofer Fjellner, MEP suédois dans un e-mail exigeant que le prix soit immédiatement aboli envoyé à l’occasion de la cérémonie de remise des prix, hier.

Relais des critiques quant au respect des usages du web dans l’euro-sphère en ligne

Le choix du jury cette année dans la catégorie Internet a été légitimement critiqué par Ron Patz :

  • il ne s’agit que d’un simple texte sans aucun lien hypertexte,
  • il ne comporte aucun rich media et aucun usage des multiples possibilités de valorisation multimédia des contenus (infographies, data visualisation…) ;
  • il n’y a aucun travail de recherche documentaire ou de données européennes particulièrement nouvelles ou originales ;
  • il n’a enfin soulevé aucun commentaire et aucune réaction plus largement sur le web.

Dans un esprit plus polémique, le journal suédois Expressen repris par PressEurop confirme :

« L’objectif du journalisme n’est pas d´améliorer la compréhension (…) de la bureaucratie byzantine de l’UE, mais d’enquêter et d’expliquer, ce qui est toute autre chose. (…) On ne peut pas récompenser ceux qui écrivent les bonnes choses sur les bons sujets ».

Quoique que le Parlement européen nie que le prix soit fermé en raison d’impétrants trop rares ou de mauvaise qualité – puisqu’environ 350 contributions auraient été reçues cette année, cette récompense octroyée par le Parlement européen aux journalistes est heureusement abandonnée, comme le confirme le porte-parole du Parlement européen :


Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>