Communication ratée pour le concours « J’♥ l’Europe »

J’♥ l’Europe, c’est le concours que la Commission européenne organise sur le web afin de sélectionner la meilleure affiche de la Journée de l’Europe 2010…

« J’♥ l’Europe » ou comment faire d’un grand événement commémoratif autour des symboles de la construction européenne un simple jeu concours de graphisme avec remise de prix pécuniaire

Alors que la célébration de la Journée de l’Europe constitue un rendez-vous autour des symboles de la construction européenne et de ses actes fondateurs doté d’une forte dimension commémorative, du fait qu’elle renvoie à un moment fondateur, la Déclaration Schuman du 9 mai 1950, au Salon de l’Horloge ;

le concours organisé par la Commission européenne offre pour expédient symbolique une évaluation des affiches « par un jury d’éminents spécialistes européens du graphisme et de la communication » et une rémunération des lots: « 2 000 euros pour le gagnant et les candidats arrivant en deuxième et troisième positions recevront chacun 1 000 euros ».

« J’♥ l’Europe » ou comment faire d’une occasion rare de pédagogie sur les réalisations concrètes de l’UE un no man’s land d’information même basique

Alors que la célébration de la Journée de l’Europe constitue un événement annuel à date fixe bien identifiable, prétexte légitime pour donner une dimension pédagogique sur les réalisations concrètes de l’UE ;

le concours organisé par la Commission européenne se révèle d’une pauvreté affligeante en matière d’information : la date du 9 mai n’est même pas clairement identifiable et les 60 ans de la Déclaration Schuman – qui marqueront à n’en pas douté l’événement – ne sont, tout simplement, pas abordés.

« J’♥ l’Europe » ou comment faire d’un potentiel rendez-vous festif et populaire autour de l’attachement à l’Europe un énième cocktail à Bruxelles

Alors que la célébration de la Journée de l’Europe constitue une manifestation potentiellement festive, en organisant des actions attirant un large public telles que spectacles, festivals de cinéma, village avec des stands, opération « portes ouvertes » ;

le concours organisé par la Commission européenne convie 12 finalistes – seulement – à une cérémonie de remise de prix qui se tiendra à Bruxelles. Les trois gagnants « se verront offrir un séjour à Bruxelles, frais de transport et de logement payés, pour participer à la cérémonie de remise de prix ».

« J’♥ l’Europe » ou comment faire d’une éventuelle opération d’inspiration 2.0 au service des internautes un banal usage du web au profit d’une minorité

Alors que la célébration de la Journée de l’Europe sur le web constitue une opportunité de valoriser les grandes implications d’un public restreint afin de susciter la participation réduite d’un large public ; i.e. positionner le site comme vitrine des contenus réalisés, partagés, commentés et notés par les internautes ;

le site du concours de la Commission européenne se limite à mettre en ligne le règlement du concours – particulièrement incompréhensible, comme la question « Que se passera-t-il si je fais partie des mais que je ne réponds pas aux critères du concours? » et se contente du vote en ligne sur les seules 12 affiches retenues par le jury en ne précisant pas si ces affiches seront disponibles comme E-card personnalisables et téléchargeables mais en indiquant que « les affiches des 12 finalistes pourront également être utilisées dans des expositions organisées par la Commission européenne » et limitées à un public ultra-minoritaire.

Ainsi, « J’♥ l’Europe », c’est le parfait contre-exemple en matière de communication européenne.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>