Adoption du budget de la présidence française de l’UE (190 M EUR)

Après les Sénateurs, les députés viennent d’approuver les crédits de la prochaine présidence française de l’UE, s’élevant à 190 millions d’euros, un record historique.

Les dépenses seront “regroupées en trois actions” :

  • 90 millions pour les manifestations “obligatoires et traditionnelles” (deux Conseils européens, neuf sommets avec les pays tiers, 35 conseils formels) ;
  • 80 millions pour les réunions “à l’initiative propre de la France” (une vingtaine de réunions informelles en France) ;
  • 20 millions pour les “activités interministérielles” (communication, internet…).

La France présidera pour la 12è fois l’Union européenne et sera probablement la dernière à le faire sous cette forme.

Le secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, a déclaré que « le succès d’une présidence se mesure à la qualité de son organisation ». La France se donne ouvertement comme objectif de “faire rayonner son image”.

La députée Nicole Ameline, rapporteur du budget, a souhaité que le gouvernement se montre “disponible” à l’égard du Parlement Européen, préconisant un “effort de communication”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.