Le Club de Venise fête ses 25 ans

Fondé en 1986 sous les auspices de la présidence italienne du Conseil de l’UE de l’époque, le « Club de Venise » va fêtera son 25e anniversaire lors de sa prochaine réunion à Venise les 10-11 novembre prochain…

Histoire du « Club de Venise » : une ouverture progressive à la coopération interinstitutionnelle informelle en matière de communication européenne

Initialement composé exclusivement des responsables de l’information et de la communication gouvernementale des États membres, le Club de Venise s’est peu à peu imposé comme le lieu de la coopération interinstitutionnelle informelle en matière de communication européenne :

  • en 2000, les principales institutions de l’UE (plus précisément, le Parlement européen, le Conseil et la Commission) rejoignent le Club ;
  • en 2003, les pays candidats à l’adhésion de l’UE accèdent également au Club
  • en 2008 et 2009, le Comité économique et social européen et le Comité des régions, puis la Banque centrale européenne complètent la représentation européenne du Club.

Aujourd’hui, le « Club de Venise » se définit comme un regroupement informel de professionnels de la communication publique à l’échelle nationale et européenne dont le but est principalement d’assurer l’échange optimal d’informations et d’expériences en matière d’information et de communication européennes.

Organisation du « Club de Venise » : près de 60 séances biannuelles en 25 ans

Afin de promouvoir la discussion sur des enjeux de communication publique ayant un intérêt transeuropéen et des débats sur la communication sur l’Europe, l’agenda du Club consiste à se réunir en séance plénière deux fois par an : en général à Venise à l’automne et dans le pays exerçant la présidence du Conseil de l’UE au printemps.

Les réunions du Club visent à un échange sur des sujets d’intérêt commun aux membres ou sur des questions spécifiques comme les sondages d’opinion, la communication web, la communication de crise, la diplomatie publique, etc. en vue de :

  • stimuler l’échange d’idées,
  • partager des bonnes pratiques,
  • tirer des enseignements opérationnels.

Agenda du « Club de Venise » : un intérêt croissant pour les enjeux du web et des médias sociaux

Les séances les plus récentes du « Club de Venise » sont particulièrement instructives pour mesurer la place sans cesse plus importante qu’occupent le web et les médias sociaux dans les discussions sur la communication européenne :

  • les 3-4 Juin 2010 à Gozo (Malte) : « le Club a abordé l’intérêt croissant pour les réseaux sociaux » ;
  • le 20 Octobre 2010 à Bruxelles : « le Club de Venise a organisé un atelier sur les médias sociaux et la communication interactive » ;
  • le 10 février 2011 à Bruxelles : « les activités du Club ont repris avec un atelier sur la communication web et les médias sociaux », que nous avions abordé ;
  • les 26-27 mai 2011 à Varsovie : la dernière séance plénière a examiné notamment « le développement de la communication interactive » ;
  • le 7 octobre 2011 à Bruxelles : un séminaire sur « l’impact des médias sociaux sur le journalisme ».

Ainsi, au fil de ses 25 ans, le Club de Venise est progressivement devenu le réceptacle de la coopération informelle entre institutions en matière de communication européenne et récemment le héraut des discussions sur l’impact des médias sociaux sur la communication européenne.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le Club de Venise fête ses 25 ans

  1. Chantal Laroche dit :

     » Réveiller le citoyen européen « , voilà ce que j’essaie de faire à l’aide de l’outil de communication « Euro-Culture » .
    J’aurais le plaisir de présenter le jeu Euro-Culture et le jeu Internet libre et gratuit e-euroculture à EuroPcom les 19 et 20 octobre à l’Atrium / foyer du Comité des Régions à Bruxelles.

    Adapté pour le grand public, scolaire, universitaire, les associations, les institutions françaises et européennes, idéal pour l’apprentissage ludique des étapes de la construction européenne et l’identification de ses différents états membres, il met en valeur les institutions, les programmes, les avancées de l’Union européenne, la diversité des cultures des pays de l’Union européenne ainsi que le patrimoine commun.

    En 2008 le concept reçoit le Label PF UE, Présidence Française de l’Union européenne avec le soutien de la Fondation Hippocrène, le Secrétariat d’Etat chargé des Affaires européennes et le Ministère de la Culture et de la communication.
    En 2009 le concept reçoit de la Commission européenne le Label 1989-2009 : l’Europe libre et unie.

    Le jeu internet e-euroculture (www.e-euroculture.eu ) permet de s’inscrire individuellement et/ou en groupe pour jouer en tournois avec un système automatique de classement. De nombreuses questions sur la culture européenne sont proposées en format QCM. Tout joueur peut proposer ses questions qui seront « remises en jeu » afin d’enrichir le jeu.
    Cette version internet du jeu plateau Euro-Culture, a été réalisée avec le soutien de la Fondation Hippocrène par l’Association Promouvoir l’Euro-Culture. Le jeu pourrait être progressivement traduit dans les langues de l’Union européennes.

    Le jeu Euro-Culture comporte des questions de trois niveaux sur :
    -les Institutions et programmes européens, l’Europe et le monde, les pays de l’Union européenne, les motifs des pièces et des billets de l’euro, les cultures et régions d’Europe

    L’exposition Euro-Culture présente les photos et commente les symboles des faces nationales de chacun des pays de la zone euro, ainsi que des faces européennes des billets et des pièces. Les textes, simples et pédagogiques, expliquent les motifs retenus pour chaque face nationale des pièces, qu’ils soient artistiques, culturels, historiques ou politiques.
    L’exposition Euro-Culture nécessite un espace d’environ 15 / 20 mètres linéaires avec les 17 (1er janvier en 2011) visuels pour les motifs des pièces de chacun pays de la zone euro, 3 visuels pour Monaco, Saint-Marin, Vatican, 2 visuels pour les motifs des billets de la zone euro, 2 visuels explicatifs sur l’Union européenne et sur l’euro, 1 visuel de présentation de titre avec logos.
    L’exposition en français est traduite en allemand, anglais. Le jeu Euro-Culture est trilingue (français, allemand et anglais) ; la traduction en néerlandais a été effectuée par le Parlement européen. Les traductions du jeu en hongrois et polonais sont en cours (la traduction en espagnol est prévue).
    Les visites guidées de l’exposition et l’animation du jeu sont présentées dans ces trois langues.

    Chantal Laroche
    Auteur du concept Euro-Culture
    Docteur de l’Université Panthéon-Sorbonne
    Consultante certifiée de l’ESCP-Europe
    chantallaroche@hotmail.com
    33 (0) 6 64 72 63 12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>