Audit des sites mobiles des institutions européennes

Le Parlement européen vient de lancer la version mobile de son site internet – ce qui en fait le 4e site mobile de l’UE après l’agenda européen en version mobile, le site mobile de l’action extérieure de l’UE et plus récemment le site mobile du Conseil européen. Une occasion pour faire un audit des sites mobiles des institutions européennes…

Deux typologies de sites mobiles : les « outils de travail » et les « vitrines »

En fonction des contenus mis à la disposition de « mobinautes » plus ou moins bien ciblés, deux types de sites mobiles de l’UE se dégagent :

  • Les « outils de travail » : les versions mobiles sont alors conçues comme des réponses aux besoins et aux pratiques d’une cible particulière. Le site mobile du Conseil européen est ainsi particulièrement destiné aux journalistes, de même que l’agenda des institutions européennes est clairement proposé aux professionnels de l’UE.
  • Les « vitrines » : les versions mobiles sont plutôt conçues comme des présentations optimisées de l’activité de l’institution pour une consultation via smartphone. Le site mobile du Parlement européen fournit ainsi la plupart des services du site standard (actualités, activités des commissions, programme des plénières, fiches des députés…) tandis que le site mobile de l’action extérieure de l’UE informe sur les déclarations et les déplacements de la Haute Représentante Catherine Ashton.

La gestion du multilinguisme est également une indication intéressante pour juger de l’intention du site mobile :

  • Traduit dans toutes les langues officielles de l’UE, le site se destine plus particulièrement à un public élargi qu’il soit professionnel (les journalistes pour le site du Conseil européen) ou amateurs (les citoyens pour le site du Parlement européen) ;
  • Disponible uniquement en anglais ou dans les 3 langues de travail de la Commission européenne, l’agenda de l’UE et le site de l’action extérieure de l’UE sont plus naturellement destinés à des publics spécialisés dans les affaires européennes.

Une même problématique liée à la visibilité de la version mobile

Hormis la version mobile de l’« EU calendar » qui est clairement affichée sur le site standard et qui est détecté automatiquement en surf mobile (test personnel avec un iPhone), les 3 autres versions mobiles ne bénéficient pas d’une bonne visibilité :

  • Aucune mise en avant de la version mobile du site pour le Conseil européen, le Parlement européen et l’Action extérieure de l’UE : un logo sur les pages d’accueil des sites standards seraient souhaitables une fois la phase de tests terminée ;
  • Indications réduites des versions mobiles lors d’un surf mobile puisque seul le site mobile du Parlement européen indique qu’une version optimisée est disponible : une détection automatique du contexte de navigation permettrait d’améliorer le service offert aux mobinautes.

Ainsi, 9 mois après le billet que nous publions sur le sujet : « Que fait l’UE pour adapter sa communication à l’Internet mobile ? », l’adaptation de l’UE aux nouveaux formats et usages mobiles progresse.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, Web et Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Audit des sites mobiles des institutions européennes

  1. Erwan Martin dit :

    Bonjour,

    Juste pour vous signaler que la direction générale Entreprises et Industrie de la Commission européenne vient de lancer une version mobile de son site web: http://ec.europa.eu/enterprise/mobile/

    Le reste du site a été adapté pour être plus facilement lisible sur mobile.

    Cordialement,

    Erwan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>