La campagne d’incitation au vote réalisée en France lors des élections européennes de 2004

A l’occasion des élections européennes de 2004, le gouvernement français et le Parlement européen ont réalisé des actions de communication se fondant sur les mêmes constats (un manque de visibilité du rôle du Parlement européen et une absence de lisibilité de l’impact réel de chaque vote) et poursuivant un objectif commun d’inciter les citoyens européens à voter…

Voici les principaux éléments de la campagne issus du dossier de presse :

La campagne gouvernementale

L’axe de communication retenu privilégie l’importance du vote lors de ces élections, compte tenu du rôle et des pouvoirs du Parlement européen dont les décisions ont une forte incidence sur la vie quotidienne des Français, à travers des messages sur la sécurité dans les transports, la qualité de l’air, la défense des consommateurs, l’égalité hommes-femmes, ou encore la sécurité au travail.

  • Une campagne d’affichage

L’affichage permet de rappeler clairement les enjeux et les dates des élections et de toucher l’ensemble des électeurs par le biais d’une visibilité maximum, grâce à une présence sur tout le territoire national.

Le principe créatif retenu est de donner du sens au vote en associant la représentation de l’enveloppe de vote à des sujets concrets touchant tous les citoyens et sur lesquels intervient le Parlement européen. Cette campagne s’attaque à deux raisons potentielles d’abstention : la portée de l’élection et l’importance du vote.

Le dispositif permet de couvrir tout le territoire national à travers plus de 20 000 panneaux présents dans :

  • les agglomérations de plus de 20 000 habitants ;
  • les villes de 3 000 à 50 000 habitants ;
  • le métro parisien ;
  • la Corse ;
  • les départements d’Outre-Mer ;
  • 313 gares de métropole.

Le dispositif comprend également la diffusion d’une affiche animée sur 452 écrans plasma présents dans 27 centres commerciaux.

L’affichage se déroule du 31 mai au 13 juin.

  • Une campagne dans la presse régionale

Une annonce pleine page, déclinant une des affiches, insérée dans toute la presse quotidienne régionale et dans la presse hebdomadaire régionale, ainsi que dans cinq titres des DOM et cinq titres des TOM. Ces familles de presse ont été sélectionnés pour leur proximité avec leur lectorat et leur cohérence avec le scrutin régionalisé.

Les insertions presse ont lieu :

- le 30 mai dans le supplément Europe de Ouest France Dimanche ;

- du 4 juin au 10 juin dans 190 titres de la presse hebdomadaire régionale ;

- le 10 juin dans 61 titres de la presse quotidienne régionale de métropole ;

- le 10 juin dans 5 titres de la presse des DOM ;

- entre le 5 et le 10 juin dans 5 titres de la presse des TOM ;

- le 10 juin dans toutes les éditions de Métro et 20 minutes (Paris, Lyon, Marseille, Aix, Aubagne, Toulon, Lille, Toulouse, Bordeaux) ;

- le 13 juin, jour des élections et du match France-Angleterre dans L’Equipe.

Les insertions dans la presse quotidienne régionale représente une diffusion totale de 6 millions d’exemplaires et une audience de 17,8 millions de lecteurs. Celles dans la presse hebdomadaire régionale de métropole s’élèvent à une diffusion totale de près de 2 millions d’exemplaires et une audience de 6,2 millions de lecteurs.

  • Une campagne sur internet

Internet sera utilisé comme un média complémentaire afin d’atteindre les populations moins consommatrices de presse, en particulier les plus jeunes, moins mobilisés par le vote et souvent moins informés sur ses modalités.

Des bannières favorisant le trafic vers le site www.europe.gouv.fr, site d’information sur l’Europe, seront insérées sur différents sites internet du 1er au 13 juin. De plus, tous les supports de la campagne (affiches, annonces presse, etc.) renvoient sur ce site.

Constamment actualisé et pédagogique, le site www.europe.gouv.fr permet de suivre l’actualité de l’Union européenne et de découvrir (ou redécouvrir) ses principes et ses fondements :

- L’actualité franco-européenne au quotidien : le site suit les principaux événements impliquant la France au niveau européen ;

- Un tour d’Europe en quelques clics en mettant l’accent sur la connaissance mutuelle entre les États-membres ;

- www.europe.gouv.fr est aussi le portail public sur les questions européennes.

Dans la même perspective, l’ensemble des sites ministériels ainsi que des sites européens consacrent une rubrique à l’élection européenne :

  • Une campagne d’information de proximité

En partenariat avec le ministère de l’Intérieur, de la Sécurité intérieure et des Libertés locales, et l’Association des Maires de France (AMF), l’association Civisme et démocratie (CIDEM) assure la diffusion gracieuse d’affichettes d’incitation au vote dans les 36 000 communes. Il est également proposé aux communes de plus de 12 000 habitants de leur procurer :

- des affichettes supplémentaires ;

- des affiches pour le mobilier urbain municipal ;

- des dépliants d’information sur l’Europe.

Les réseaux des chargés de communication des Préfectures, des ambassades et les réseaux d’information sur l’Europe sont également fortement mobilisés pour relayer l’information sur les élections (dates, mode de scrutin, vote par procuration, rôle du Parlement) et la campagne d’incitation.

Les actions du Parlement européen

Les actions engagées par le Parlement européen complètent la campagne gouvernementale.

  • Une campagne radio

Ce dispositif, conçu en association avec le CIDEM, permet de diffuser des messages d’incitation au vote, auprès du grand public et du public jeune (près de 500 passages), grâce à un choix de radios à forts taux d’audience : RTL, France Inter, France Info, NRJ, Skyrock, Fun radio, RTL 2, Europe 2, les Indépendants, Chérie FM ou encore France Bleu, BFM et RFO.

Des radios locales sont également associées à ce dispositif :les réseaux RCF et CORALI et l’ensemble des radios locales, avec 80 chroniques « Europe » diffusées jusqu’au 11 juin, avec le soutien de la Commission européenne.

Cette campagne devrait ainsi toucher plus de 17 millions de personnes en âge de voter.

  • Une campagne télévisée

Entre le 31 mai et le 11 juin, une douzaine de chaînes de télévision (TF1, France 2, France 3, France 5, TV5, RFO, ARTE, Canal +, Euronews, et La Chaîne Parlementaire) diffuseront gracieusement le spot réalisé par le Parlement européen pour l’ensemble des 25 Etats.

Une co-production entre le Parlement européen et France 3 Méditerranée intitulée « Regards sur la nouvelle Europe » et composée de 15 reportages sera également diffusée.

Eurosport a programmé 220 passages de 3 spots de 20 minutes sur l’Europe et les élections européennes réalisés avec le soutien de la Commission européenne.

  • Une campagne dans les salles de cinéma

Le spot d’incitation au vote sera également diffusé dans les salles de cinéma (dans les agglomérations de plus de 90 000 habitants) entre le 26 mai et le 9 juin.

L’audience est estimée à 3,3 millions de spectateurs.

  • Une campagne sur internet

L’association « Fenêtre sur l’Europe » diffuse des reportages européens sur internet (texte et télévision) avec le soutien du Parlement européen.

  • Une campagne d’affichage

Un visuel sera affiché entre le 28 mai et le 11 juin :

- dans le métro : 300 affiches ;

- sur les flancs de bus : 2260 visuels dans 6 grandes villes : Marseille, Toulouse, Nantes, Grenoble, La Rochelle et Metz ;

- sur des véhicules itinérants : dans 8 grandes villes : Rennes ; Amiens, Lyon, Aurillac, Tour, Limoges ;

- dans les CROUS de France, en association avec les relais locaux.

Ce contenu a été publié dans Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>