Benchmark des plateformes de données sur l’activité parlementaire des eurodéputés

S’appuyant sur toutes les données relatives à l’activité parlementaire issues du site du Parlement européen, des informations intégralement publiques mais relativement inaccessibles et illisibles, plusieurs plateformes (à but non lucratif, non partisan et en anglais) essaient de donner aux citoyens européens de nouveaux outils et synthèses pour comprendre et analyser le travail de leurs représentants européens…

Finalité des plateformes de données sur l’activité des eurodéputés : la trousse à outils de la démocratie représentative européenne

En archivant et synthétisant les différentes activités législatives des élus européens, plusieurs plateformes rendent accessibles et compréhensibles plusieurs données clés :

  • composition du Parlement européen par pays, par groupes politiques et par commissions ;
  • taux de fréquentation aux sessions, taux de participation aux votes et votes sur chaque texte pour chacun des membres du Parlement européen ;
  • visualisation de données relatives aux textes adoptés ou rejettés par pays, groupes politiques, commissions, types de politiques publiques et parlementaires.

Originalité de chaque plateforme de données sur l’activité des eurodéputés : des graphiques, des tendances et des commentaires

Au-delà de ces outils permettant de facilement trouver et comparer des informations, chaque plateforme existante propose des fonctionnalités instructives tant par leur lisibilité sous forme de graphique ou par leur intelligibilité de tendances imperceptibles :

  • EPvote.eu, réalisé par noise.in.the.wires, se présente comme le plus synthétique et se distingue par une rubrique sur les tendances politiques (tous les textes votés sont classés par grandes thématiques de politiques publiques et analysés en fonction de leurs résultats : pour/contre/abstention).
  • VoteWatch.eu, parrainé par l’Open Society Institute, Burson-Marsteller et ElectionMall.com, se veut plus analytique avec des informations par eurodéputés et sur la participation par sessions des groupes politiques.
  • It’syourParliament.eu, lancé aujourd’hui par Buhl & Rasmussen, se montre le plus ouvert aux réactions des internautes avec un système de vote sur les textes adoptés ou rejetés ou sur les eurodéputés ainsi qu’un module de dépôt de commentaires, sans oublier un compte Twitter.

Ainsi, quoique ces plateformes risquent de demeurer relativement inconnues du grand public, les données euro-parlementaires sont dorénavant accessibles en toute transparence.

2 réflexions sur « Benchmark des plateformes de données sur l’activité parlementaire des eurodéputés »

  1. Michaël

    It is such a large question, you can’t expect me to provide “the” answer to the EU’s communication problem. Yet, I can summarize some concrete proposals, I read in CEPS Policy Brief No. 55, the EU institutions should consider: • Promoting information and communication efforts that reach beyond the ‘usual suspects’ through a close cooperation with member state governments a wider use of the news media, cinema and the internet. • Decentralising and targeting communication adapted to different social groups and national contexts, mainly to local ‘multipliers’ who enjoy credibility among the target audience. • Giving the EU a personal face and voice both MEPs and commissioners should communicate with the citizens, beyond Brussels: politics is transported through personalities, not press releases. • Supporting and improving internet-based communication to use social networks and new media to interact with citizens and share information and ideas about the EU more widely than virtually any other medium.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.