Vers une communication européenne décentralisée reposant sur les autorités locales et régionales

Tandis que la stratégie de partenariat entre les institutions européennes exécutives (Commission, Conseil et Parlement) et les Etats-membres est placée sur la sellette dès 2014, le Comité des Régions publie une recommandation pour davantage exploiter le potentiel de communication des autorités régionales et locales

Les autorités locales et régionales, nouveau pivot d’une communication européenne décentralisée ?

Après une revue exhaustive de l’état de la communication européenne aujourd’hui, les auteurs de l’enquête estiment que communiquer sur l’UE devrait être dans l’intérêt des collectivités locales et régionales en tant qu’elles appartiennent à l’ensemble du système de gouvernance de l’UE.

En outre, les organes et institutions de l’UE doivent investir dans des efforts de communication en temps de crise et donc établir des liens avec d’autres institutions non-publiques et publiques comme les ONG ou les autorités locales et régionales.

En somme, l’effort de coopération inter-institutionnelle et d’une stratégie de communication décentralisée devrait prendre en compte les autorités locales et régionales.

Quel potentiel de communication sur l’UE des autorités locales et régionales ?

Les résultats du rapport tendent à montrer un potentiel contrasté de communication des collectivités territoriales sur l’UE :

  • Certes, une grande majorité des collectivités locales et régionales communiquent déjà sur l’UE, principalement dans le cadre de projets financés par l’UE ;
  • Mais, même en manquant de priorités et de ressources, les autorités locales et régionales ont augmenté leurs efforts de communication sur l’UE à partir de 2009.

Autrement dit, à condition d’être accompagnées, les autorités locales et régionales peuvent déployer leur potentiel de communication au-delà des projets financés par l’UE – en particulier autour des enjeux des futures élections européennes.

Quel soutien des institutions de l’UE aux collectivités territoriales pour davantage communiquer sur l’UE ?

Pour communiquer sur les élections européennes de 2014, les collectivités territoriales mettent en évidence un besoin de plus de soutien par les institutions de l’UE :

  • plus de moyens financiers,
  • plus de collaboration et d’échange de points de vue sur comment lier la communication des institutions de l’UE aux efforts au niveau local et régional,
  • plus de connaissances sur exactement quoi doit être communiqué.

Au-delà du besoin attendu lié aux moyens financiers, un meilleur soutien implique également une meilleure compréhension au sein des institutions de l’UE de la façon dont les collectivités territoriales coordonnent leur communication en général et ce qu’elles ont besoin de communiquer plus précisément.

Au total, pour mieux et davantage communiquer sur l’UE et les élections européennes de 2014, les acteurs au niveau européen devraient prendre mieux en compte les préoccupations des autorités locales et régionales et réfléchir à la façon dont les collectivités territoriales pourraient effectivement faire partie d’une nouvelle communication européenne décentralisée.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>