Quels sont les points clés du chat avec Gregory Paulger, Directeur Général de la communication à la Commission européenne ?

Après le Google Hangout (chat vidéo) de José Manuel Barroso autour de son discours sur l’Etat de l’Union, Gregory Paulger, le Directeur Général de la Communication à la Commission européenne s’est également livré à l’exercice du dialogue en direct lors d’un chat organisé hier par Touteleurope. Quels sont les points clés du chat au-delà du fait que « la Commission présentera l’ébauche d’un futur traité sur la fédération d’Etats-nations, avant les élections européennes de 2014 » ?

Sa vision de la communication européenne : « redonner du sens au projet européen »

Interrogé sur sa récente déclaration que la communication de la Commission européenne doit mettre moins l’accent sur le « quoi » et le « comment » et davantage sur le « pourquoi », Gregory Paulger estime qu’ « il faut retrouver le sens du projet européen pour les citoyens. Il faut d’abord expliquer en quoi certains problèmes se posent à l’échelle européenne et seront mieux résolus au niveau européen ».

Sa rencontre avec Jean-Michel Demetz à lire sur L’Express autour de la crise et du traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l’Union économique et monétaire illustre qu’il « n’est pas un adepte de la langue de bois ».

Sa conviction sur l’initiative citoyenne européenne : « un véritable outil de démocratie participative »

Gregory Paulger s’est montré lyrique sur l’initiative citoyenne européenne (ICE) : « La Commission apporte son soutien aux porteurs de projet en les aidant à surmonter les obstacles techniques (et) met à disposition une plateforme pratique aidant à recueillir les signatures, avec toutes les garanties de sécurité, de respect de la vie privée… Par nature, l’ICE a une dimension européenne, pour que les citoyens s’approprient les enjeux européens. L’ICE est un véritable outil de démocratie participative ! C’est une première dans l’histoire de l’Europe… ».

Sa conception de l’Année européenne des citoyens en 2013 : les citoyens doivent s’approprier les enjeux européens

Alors que 2013 sera l’année européenne des citoyens, Gregory Paulger réaffirme que « l’objectif est de sensibiliser les citoyens aux droits dont ils bénéficient en tant que citoyens européens et des bénéfices concrets qu’ils peuvent tirer de ces droits (liberté de circulation, reconnaissance des qualifications professionnelles qui leur ouvrent un marché du travail plus large, droit de vote aux élections européennes et municipales, etc). ».

Sa conception des élections européennes en 2014 : les partis politiques doivent se saisir du scrutin européen

Sur l’enjeu des élections européennes en 2014, Gregory Paulger estime que « les élus locaux sont les plus proches du citoyen et sont des relais essentiels ». Le rôle des partis politiques est également important à ses yeux : « la Commission a proposé un statut pour les partis politiques européens. Nous souhaitons que les partis européens présentent chacun un candidat à la présidence de la Commission en 2014, ce qui renforcera sa légitimité démocratique ».

Au total, le chat avec Gregory Paulger représente une occasion – trop rare – pour le Directeur de la communication de la Commission européenne de dialoguer.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>