Communication européenne au carré : l’UE communique sur sa propre communication

La Commission européenne ne se contente plus seulement de communiquer pour chercher à faire connaître ses politiques auprès du grand public. Dorénavant, l’institution promeut également ses propres actions de communication en recherchant la reconnaissance ou la participation des communicants. Ou quand l’UE communique – non sans gloire ou cynisme – sur sa propre communication…

Gloire : prix Effie pour la campagne antitabac de l’UE sur les « Ex-fumeurs » ou quand l’UE recherche la reconnaissance des communicants

Pour la première fois, une campagne de communication de la DG Santé et consommateurs a reçu la médaille d’or du prix Effie (dans la catégorie santé) qui représente « la plus haute distinction de l’efficacité prouvée en matière de communication ».

Une prouesse d’autant plus remarquable qu’il s’agit, selon le communiqué de « la première initiative anti-tabac à être distinguée par un Euro Effie » alors les communications sur le sevrage tabagique sont plutôt réputées concurrentielles en matière d’innovation et de créativité.

Rappelons toutefois que la communication anti-tabac de la Commission européenne a déjà été récompensée avec 2 Grand Prix Empreintes pour « les meilleures innovations publicitaires dans le domaine de la santé publique ».

Il n’en demeure pas moins que la Commission européenne recherche et se félicite de gagner la reconnaissance de la profession des communicants.

Cynisme : campagne « 50 ans de PAC » autour des bonnes pratiques de communication ou quand l’UE recherche la participation des communicants

Pour marquer le 50e anniversaire de la PAC, la DG Agriculture et développement durable lance « une initiative pour mettre en valeur les bonnes pratiques de communication ». Une bien curieuse façon de célébrer cette occasion.

Sous prétexte de « créer un projet commun impliquant les principaux acteurs ruraux et les citoyens européens pour réfléchir et débattre de l’importance de l’agriculture dans notre vie », la campagne « 50 ans de PAC – un partenariat entre l’Europe et les agriculteurs » est en fait un vaste concours où pour faire partie du réseau « 50 ans », il faut présenter une idée de communication qui puisse éveiller l’intérêt du public.

Le « deal » entre les organisateurs de la campagne et les participants au concours est d’ailleurs explicite : « que diriez-vous de bénéficier d’un peu de publicité supplémentaire à l’échelle de l’UE en rejoignant notre réseau européen ? ».

Autrement dit, l’initiative se présente comme un appel à propositions déguisé où « agences de communication, médias généralistes ou spécialisés… » sont invités à présenter leurs idées, non pour pouvoir les réaliser mais pour travailler leur propre notoriété auprès de l’UE.

Il demeurera toujours moins couteux de lancer un concours sur les bonnes pratiques de communication avec une remise de quelques prix plutôt que de mettre en œuvre la meilleure idée de communication issue d’un concours.

Au total, la Commission européenne semble bien avancée dans sa « mue communicationnelle » au point de récupérer quelques travers de la profession des communicants comme la recherche de leur reconnaissance ou de leur participation.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Communication européenne au carré : l’UE communique sur sa propre communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>