« Science: It’s a girl thing! » : polémique autour d’une vidéo de la Commission jugée « sexiste »

À peine un trimestre après la crise liée à la vidéo considérée comme raciste, inspirée de Kill Bill « The more, the stronger », réalisée par la DG Elargissement et retirée du web ; la DG Recherche et Innovation court au devant des mêmes déconvenues avec une vidéo jugée sexiste…

Vaste campagne sur la science et les filles : les bonnes intentions ne font pas forcément une bonne communication

Certes, le constat de la Commission européenne n’est pas contestable : les femmes sont sous représentées dans la recherche et tandis que la majorité des diplômés universitaires sont des femmes, la proportion de femmes dans les métiers d’ingénieurs et de scientifiques est très minoritaires.

Mais, fallait-il pour autant lancer une vaste campagne de communication sur ce sujet précisément ?

En tout cas, le dispositif « Science, it’s a girl thing » de la DG Recherche et Innovation – destiné aux jeunes femmes – est particulièrement développé puisqu’il s’appuie sur :

  • un site Internet complet (quoique monolingue) regroupant des profils vidéo de femmes scientifiques, un quiz interactif pour révéler l’intérêt de la science, un concours photo,
  • une page Facebook ;
  • un roadshow avec des activités scientifiques démontrant le lien entre la science, la musique, les cosmétiques, la nourriture et la mode dans 6 pays, dès 2012 et des « Cafés des sciences » organisées pour les écoles.

Il s’agit par conséquent de l’une des plus importantes campagnes de communication de la Commission européenne sur l’année. L’une des plus polémiques à n’en pas douter également…

Vidéo virale sur la science et les filles : la lutte contre les stéréotypes se fait parfois au prix d’autres clichés

Quoique la campagne dans son ensemble soit largement critiquable en raison d’un ciblage très discriminant, la vidéo de lancement publiée sur Youtube (puis retirée) se révèle carrément sexiste en voulant justement lutter contre les préjugés sur la science et les femmes.

Au service de l’objectif complètement louable d’obtenir plus de jeunes femmes qui s’intéressent à des carrières scientifiques et la recherche, la Commission européenne a réalisé une vidéo qui convoque tous les clichés sexiste : la couleur rose, les ricanements, des jupes courtes, des talons aiguilles, des poses sexy, du rouge à lèvres comme un instrument d’écriture…

Tandis que le Huffington Post UK semble poser innocemment la question : “Is ‘Science: It’s A Girl Thing’ Video Sexist?”, Wired UK est clairement opposé à cette opération qui s’adresse peut-être aux « girls » mais oublie les femmes “Who put this lipstick in my science?”.

[UPDATE : la vidéo a été retirée par la Commission européenne samedi matin, une version est néanmoins toujours visible en ligne.

Michael Jennings, le porte-parole de la Commission en matière de recherche, de science et d’innovation a affirmé qu’il ne considérait pas la vidéo sexiste et que cette vidéo ne constituait qu’une petite partie de la campagne de communication d’un montant global de 2,7 millions d’€.

Cité par Rikard Jozwiak, journaliste à Radio Liberty, Michael Jennings affirme : « Nous savons pour avoir testé cette vidéo avec un grand nombre de focus groupes et même le groupe qui nous avons vraiment besoin d’atteindre – et qu’il est très difficile à atteindre – les adolescentes ont massivement aimé cette vidéo. Cette vidéo parle leur langue, il y a quelque chose qui les attire, les intéresse, et les pousse à aller sur le site et à voir les choses qui leur parlent vraiment de la science comme une carrière ».]

Ainsi, les premiers commentaires – qui ont soulevés une réponse officielle de déni – indiquent une vive critique de la vidéo de la Commission européenne « Science: It’s a girl thing! », qui devrait se confirmer et s’amplifier dans les prochains jours.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, Web et Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à « Science: It’s a girl thing! » : polémique autour d’une vidéo de la Commission jugée « sexiste »

  1. charles tatum dit :

    Bonjour, sait-on quel est le studio qui a produit le clip « Science, A Girl’s Thing » ?

  2. Anne dit :

    Michael, I do not agree at all with that James Monk visual. The target audience is NOT women who are already in science, they were just the ones who happened to see it first.

    I think the science community should acknowledge this and also take into account that this video was created to break the mental sterotypes of 13-18 year old girls, not the stereotypes female scientists are encountering in their working life.

    Anne

    • Michael Malherbe dit :

      Dear Anne,

      Thank you for your comment.

      This all video thing is actually very interesting in regard with targeting audiences.

      1/ The EC delivered a video that appeals to young female teenagers. The focus group were relevant and insightful to adapt the messaging to the audience. Creativity and a true sense of risk taking attitude can be granted to the EC.

      2/ The EC delivered a video that raises criticism amoung the usual « European crowd ». The first and day to day public of the EC online felt that the messaging was offensive and out of line. Anti-discrimination is at risk because of the EC.

      You’re right about the visual, but the « patronizing attitude » toward a target remains.

  3. Jean-Marc dit :

    I do not find this video at all patronizing. It is aimed at teen-age girls and it helps them change their attitude towards stereoptypes such as ‘girls don’t study science’ or ‘only intellectual, boring, plain-looking girls are interested in science.

    In the old days, most girls who studied science weren’t as trendy as their counterparts who studied literature, history etc. It’s a fact.

    When I was a lecturer in a science department, we used to make sure that the number of female students was evenly distributed among the groups of students we taught to show their male colleagues that girls could be as good as them in the laboratory.

    Do the people who react against this video really think that, if its authors had been commissioned to make male students feel like studying science, they would have shown boys in old-fashioned clothes, wearing glasses and looking like science nerds?
    The answer will certainly be ‘no’. They would have tried to give the impression that science is « cool » by showing young men in trendy clothes etc…

    So I think all this hullabaloo about stereotypes is just humbug.

    An old fart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>