Quelle image dégage la page d’accueil du site du Parlement européen ?

Vitrine par excellence sur Internet, la page d’accueil d’un site web dégage une image instructive, comme le lancement de la nouvelle page d’accueil du site de la Commission européenne le 1er février dernier l’avait révélé. Qu’en est-il pour celle du site du Parlement européen, notamment en comparaison d’autres assemblées parlementaires américaines ou françaises ?

La barre de navigation principale : une synthèse originale combinant informations « froides » et « chaudes »

L’analyse de la barre de navigation principale du site du Parlement européen indique un positionnement original au regard des sites du Sénat américain et de la Chambre des Représentants :

  • Contrairement au site du Sénat américain qui met l’accent sur le temps long (Senators / Committees / Legislation and Records / Arts and History / Visitors / Reference), le site du Parlement européen – ses membres sont élus au suffrage universel direct depuis 1979 seulement – met davantage l’accent sur le temps court (Actualité / Le Parlement / Vos députés / Activités / EP Live).
  • Contrairement à l’approche autour de l’activité politique pour le site de la Chambre des Représentants (Representatives / Committees / Leadership / House Organizations), le site du PE adopte une approche plus institutionnelle (Actualité / Le Parlement / Vos députés / Activités / EP Live).

Les rubriques : une pratique complète associant rubriques éditoriales et fonctionnelles

L’analyse des rubriques – par leur diversité – tend à rapprocher le site du Parlement européen des sites des assemblées parlementaires françaises :

  • Comme le site de l’Assemblée nationale, qui met en avant de nombreux contenus éditoriaux (liste d’articles à la une, « dossiers en cours », vidéos), le site du PE y consacre également une large partie de ses écrans successifs puisqu’il faut scroller pour consulter toute la page.
  • Comme le site du Sénat français, qui multiplie les liens rapides (colonne de droite) et rassemble les différentes présences sur les réseaux sociaux dans une boîte « Restons connectés », le site du PE y consacre également une large place (1e colonne de gauche et dernière colonne à droite).

Les Header et Footer : des zones en devenir, à l’image d’une institution jeune

Points faibles du site du Parlement européen, Header et Footer se distinguent des autres sites :

  • un Header sans visuel : la bannière en haut de page est très pauvre sur le plan graphique contrairement à l’ensemble des autres sites qui illustrent avec des clichés des monuments historiques qui accueillent les institutions ;
  • un Footer vide : le bas de page, qui permet de « poser » la page avec une série de liens sur tous les autres sites est vide comme si les fondations de l’institution n’étaient pas montrées.
Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, Web et Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Quelle image dégage la page d’accueil du site du Parlement européen ?

  1. I agree that the Parliament website could do well with an updated header image (it really looks a bit old-school, visually).

    But compared to the new Commission (and Europa) startpages I much prefer the Parliament one. The Commission startpage is now not much more than a sitemap, without a clear navigation structure.

    By the way, looking at the German Bundestag (French version here: http://www.bundestag.de/htdocs_f/ I think it brings up another important navigation point: Documents & Recherche
    This is an area where the EP site could be improved (with "access to documents" really buried somewhere down below the left navigation)

  2. Cédric dit :

    A mon sens, ton article comporte deux grossières erreurs :

    1. Ce n’est pas parce qu’un header est sans visuel qu’il est pauvre… Celui du PE est simple, certes, mais assez stylisé. Imagine un instant l’effet inverse: un header avec une série d »images clichés avec un effet de fondue entre chaque image? Du pire effet qui soit!

    2. En matière de webdesign, le footer est tout sauf une fondation! Depuis son origine, il n’aura été qu’un simple fourre-tout dans la plupart des cas. Et si l’on trouve aujourd’hui des footers remplis de liens, c’est moins pour témoigner d’une histoire riche que pour faire du référencement efficace…

    Du coup, je reste sur ma faim en lisant ta conclusion "instructive" qui m’apprend que le parlement est jeune, tout comme son site. Bon, OK, c’est vrai, ça change de ce que pense le grand public qui n’a aucune image ni du PE, ni de son site…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>