Premières pistes sur les priorités de la future Commissaire européenne chargée de la communication

Avant de se présenter pour des auditions publiques devant le Parlement européen, les Commissaires désignés doivent répondre aux questions des eurodéputés « destinées à évaluer leurs compétences dans les domaines relevant de leurs portefeuilles respectifs ».

Viviane Reding, Vice-présidente et Commissaire chargée de la Justice, des droits fondamentaux, de la citoyenneté (et de la communication) sera auditionnée selon le planning : mardi 12 janvier de 13h à 16h. Dès à présent, son questionnaire (PDF en anglais) permet de dégager les premières pistes de la future stratégie de communication de la Commission européenne…

« En ce qui concerne (m)a responsabilité, je peux compter sur mon expérience d’ancienne journaliste. J’ai toujours fais dans mon travail une priorité de communiquer efficacement les politiques communautaires qui touchent directement le citoyen. »

J’ai l’intention de bâtir sur cette expérience pour faire de la communication sur les questions européennes plus efficace et mieux ciblée pour les médias locaux et régionaux afin que l’Europe soit mieux comprise par le citoyen.

Je vais utiliser les instruments à la disposition de la Commission afin d’assurer une communication plus efficace des politiques de l’UE et de leur impact concret pour les citoyens, y compris en utilisant Internet.

En outre, je m’assurerai, en collaboration avec le Président, que tous les enjeux européens pertinents pour les citoyens soient communiqués avec force et professionnalisme.

J’ai l’intention de jouer mon rôle pour assurer, en partenariat avec le Parlement, que tous les citoyens soient : bien informés sur leurs droits et obligations dans le contexte de l’UE, conscients de ce que l’UE fait et représente.

Ainsi, se dessine une orientation stratégique relativement instrumentale (cf. « les impacts concrets de l’UE » et le « professionnalisme ») et prioritairement orientée vers les citoyens afin de renforcer leur compréhension de l’UE, à défaut de leur adhésion à l’Europe ?

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>