Communiquer sur les produits laitiers : « J’aime le lait d’ici », nouvelle campagne de défense du lait français

Comme nous l’annoncions ici et : à la suite de l’engagement de la Commission européenne le 28 juillet dernier « à hauteur de 1 million d’euros par an sur 3 ans pour le programme de communication sur les produits laitiers en France », le Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (Cniel) préparait une nouvelle campagne, qui sera officiellement lancée le 21 septembre prochain…

D’une communication publicitaire hyper créative sur les produits laitiers à la promotion commerciale du lait embouteillé

La campagne précédente portait sur la promotion des « produits laitiers : nos amis pour la vie » à travers des mises en scène à la TV de petits squelettes, les « bony boys », prosternés devant une énorme « Bouddha-vache nourricière » les abreuvant de lait.

Crise du lait oblige : en 2009, les prix ayant atteints des records historiquement bas, la nouvelle prise de parole des acteurs de la filière laitière française recentre les investissements en communication sur la défense du lait français afin d’inciter le consommateur à acheter du lait produit, collecté et transformé dans l’Hexagone.

Un positionnement franco-français un peu risqué au regard du financement européen

Le nouveau positionnement se révèle un peu risqué puisque selon Le Parisien, « il y a un petit risque que les autorités européennes rejettent cette démarche, voyant en général d’un mauvais œil la promotion d’un produit sur sa seule spécificité nationale ».

Un dispositif un peu brouillon avec deux logos « Éleveurs Laitiers de France » et « J’aime le Lait d’ici » lancé simultanément

La stratégie de cette campagne se révèle un peu confuse puisqu’il s’agit que le soutien aux éleveurs français se traduise par un « acte d’achat volontaire et engagé de la part des consommateurs ». S’agit-il alors d’une action interprofessionnelle ou d’un lancement produit ?

D’une part, la Fédération Nationale des Producteurs de Lait lance une action interprofessionnelle avec le label : « Éleveurs Laitiers de France », porteur de valeur, synonyme de qualité et d’engagement et gage d’origine française de la provenance du lait.

D’autre part, le premier opérateur du marché français sur le secteur du lait de consommation, spécialisé dans la vente et l’embouteillage de lait premier prix et MDD, Orlait mène un lancement produit avec la « J’aime le Lait d’ici », marque de lait 1er prix, produit et embouteillé en France, dont les briques de lait porteront le logo «Éleveurs laitiers de France».

Pour le grand public, seul sera audible – selon les informations du dossier de presse – le plan média complété par le site dédié correspondant à un investissement de 5 millions d’euros :

  • campagne TV : 1ère vague : du 21 septembre au 11 octobre et visant 96 millions de contacts et 2ème vague : du 9 novembre au 29 novembre et visant 110 millions de contacts ;
  • affichage : « Le lait d’ici, c’est la vie de nos prairies » : vague échelonnée du 5 octobre au 15 octobre et visant 85 % de couverture nationale des villes de plus de 100 000 habitants.

Ainsi, à vouloir impérativement limiter la dilution de l’impact des investissements en communication, en combinant les initiatives de différents acteurs aux intérêts plus ou moins convergents, se développe le risque de confusion des messages…

Ce contenu a été publié dans Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Communiquer sur les produits laitiers : « J’aime le lait d’ici », nouvelle campagne de défense du lait français

  1. etoidesneiges dit :

    je veux que les français défendent leurs patrimoine laitier, petite de fromager, je suis tombée dedans toute petite.
    mobilisons les concitoyens et arrêtons de demander l’avis à la commission europeenne. retournons chercher le lait à la ferme et si nous sommes en ville alors que la distribution se fasse comme le journal, chaque matin devant sa "porte".
    je refuse de boire du lait, qui ne provient pas de ma région et encore moins venant d’un pâturage néo zélandais ou de l’est.
    un petit mot pour me défouler face à la crise et aux grands distributeurs-voleurs. à force d’éliminer nos différences nous serons bientôt qu’un groupe (for nombreux) d’errant. Je pense que les hauts de ce monde n’ont pas retenu les lecons de l’histoire. Plus de pain, ni de lait…."nous"

  2. granger dit :

    c’est trés bien car qu’en ont achete du lait ont ne sait pas d’où il vient . j’ai la nostagie de quand on allait chercher notre lait à la ferme ,et pourtant je n’ai que 44 ans mais moi j’aimais celà. et pourquoi ne pas vendre le lait directement au client dans un local ouvert 1 où 2 fois par semaine , je pense que les gens aimerais celà.

  3. Joe dit :

    C’est quoi le lait d’ici ? D’accord c’est français, et alors ? C’est toujours le même lait industriel qu’on veut nous vendre en nous faisant croire que c’est du bio. Prairies mon oeil.

  4. tatie dit :

    Mouais Mouais
    Sauf que le lait d’ici ne vient pas forcément d’à côté de chez soi… Il vient juste de france
    Vous en doutez ? je vous conseille la lecture de cet article publié par l’ association de consommateurs CLCV. http://www.lepointsurlatable.fr/...
    Moi j’achète du lait de ferme, livré à domicile en sachet réfrigéré par un jeune agriculteur habitant à 20 km de chez moi. Donc un vrai lait d’ici

  5. blanchet dit :

    Jachète régulièrement le lait d’ici, il était toujours de la mème couleur et subitement il a une couleur jaune avec un gout particulier, nous l’avons bu et n’avons pas été malade mais j’aimerai savoir si c’est normale car j’hésite a en reprendre.

  6. vervisch dit :

    de grace marquez en gros lait francais sur les bouteilles et les briques et vous verrez que vous vendrez beaucoup plus de lait.je suis devant le rayon lait chez leclerc (‘le magasin est a cote) nous sommes plusieurs personnes.nous achetons francais mais lequel est la bonne marque ?je demande a la personne qui s’occupe du rayon ,elle ne sait pas et nous propose lactel.nous achetons mais est-ce un lait francais .merci de me repondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>