Pour combler le déficit d’information sur l’Europe, il faut répondre aux attentes des citoyens européens

Réalisé par la Direction Générale Communication de la Commission européenne à la suite de sa création en mai 2006, l’Eurobaromètre : « Les citoyens européens et l’avenir de l’Europe. Étude qualitative dans les 25 États membres » a permis de connaître les attentes des Européens en matière d’information sur l’Europe…

Des demandes de plus grande ou de meilleure information vers les citoyens

Certes, le désir d’en apprendre davantage doit être interprété avec relativité – au vu de désaffection à l’égard de la politique – mais il n’empêche qu’il traduit un besoin réel de mieux savoir et de mieux comprendre l’UE.

Par des médias, tels que la radio et la presse gratuite, occasionnellement évoqués ou par la télévision systématiquement envisagée, notamment via :

  • programmes courts en dehors des spots de publicité ;
  • émissions concrètes et vivantes, à la fois informatives et ludiques (reportages sur la vie des Européens, « talk shows », séries de fiction…) ;
  • émissions interactives, dans lesquelles les téléspectateurs peuvent intervenir (jeux, quiz, concours)

L’idée de créer une chaîne de télévision européenne est émise dans plusieurs Etats-membres et fait l’objet d’un appel d’offre actuellement auprès de la DG Communication.

Par du hors média, tels que dépliants ou brochures, distribués à tous les foyers.

Par de l’événementiel, tels que des actions des centres-relais d’information sur l’Union.

L’idée de multiplier les contacts est envisagée notamment via des centres d’information mobiles, des « stands » d’information, ou des journées d’information.

Par Internet, telle que la mise en ligne de sites conviviaux et interactifs.

Par des relais, telle qu’une pédagogie de l’Europe dans les établissements scolaires, avec intégration d’un contenu européen dans les programmes.

Par des porte-parole, tels que les responsables politiques, qu’ils soient députés européens, « représentants » de son pays dans la Commission européenne, responsables politiques nationaux s’exprimant sur l’Europe, voire même élus locaux impliqués sur les questions européennes.

La demande d’écoute des citoyens et d’implication citoyenne

Au-delà des demandes d’être mieux informé, il y a aussi le souhait de pouvoir exprimer ses propres questions ou ses propres doléances.

Par des réunions publiques, lieux de discussion et de débat, notamment avec les responsables politiques.

L’idée de rencontres entre Européens exerçant les mêmes professions, pour échanger sur leurs expériences et leurs pratiques est évoquée.

Par l’organisation de « journées portes ouvertes », de visites aux institutions européennes, de rencontres avec les responsables de l’Union européenne à Bruxelles ou à Strasbourg.

Par l’établissement de lieux de médiation ayant fonction de « boites à idées » ou de bureaux des plaintes ou de dépôt de pétitions.

Par la mise en place de forums sur Internet, permettant aux citoyens non seulement de poser leurs questions et d’obtenir une réponse, mais aussi de débattre et d’échanger leurs visions.

Par la consultation régulière des citoyens (enquêtes et sondages) dont les résultats seront publiés et portés à la connaissance des responsables aussi bien que du public.

Par l’organisation de référendums sur des questions essentielles, requête forte en France.

Ainsi, la revendication d’une plus grande implication dans le débat public sur l’Union européenne – tout en reconnaissant parfois leur propre « apathie » face à la politique – peut laisser penser selon les conclusions de l’enquête de la DG COMM « que les réticences, les critiques ou le désenchantement qui s’expriment actuellement à l’égard de l’Union européenne proviennent moins d’une faiblesse de « demande » d’Europe que de l’absence perçue d’une « offre » de dessein et de projet politiques séduisants, stimulants, et visibles pour les citoyens ».

Ce contenu a été publié dans Opinion publique européenne, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>