Compte-rendu du colloque : « Réveiller le citoyen européen : un défi de communication publique ? » – Stratégies 2/2

Les étudiants du master de Communication Publique de Sciences-Po Lille ont organisé vendredi 12 décembre 2008 un colloque : « Réveiller le citoyen européen : un défi de communication publique ? ». Voici la deuxième partie du compte-rendu sur les stratégies de communication européenne…

Claus Sorensen – Directeur général DG COMM, Commission européenne

Pour mettre en œuvre une communication européenne, il faut avant tout mettre en place une politique européenne (une vision et du concret).

Défis de la compréhension mutuelle et de la participation à la discussion pour faire émerger et faire accepter la vue majoritaire légitime

1/ Constats

Diversité linguistique des 27 États membres

Télescopage des « communicateurs » (cf. le double discours des responsables politiques à Bruxelles et dans leur capitale)

Surcharge de l’information nationale et locale

2/ Objectifs

Définir un planning stratégique des prises de parole

Choisir les sujets européens en fonction de leur intérêt pour l’UE et pour les citoyens européens

Lister des priorités de communication communes aux institutions européennes

  • Croissance, emploi et solidarité
  • Énergie et climat
  • L’Europe des citoyens
  • 20 ans de changements démocratiques (chute du mur de Berlin)
  • L’Europe dans le monde

=> 60% des ressources consacrés

Politiser les enjeux en s’appuyant sur les valeurs européennes (éducation pour les enfants, plurilinguisme pour les ados, culture pour tous, dont les adultes)

3/ Moyens

Les relations presse : 1 100 journalistes accrédités à Bruxelles… 25 000 journalistes dans l’UE

La TV : Euronews… 6 500 chaînes TV dans l’UE Projet : AO 2008, 3 consortiums de chaînes TV en compétition pour diffuser en partenariat à un public entre 80 & 120 millions d’Européennes (budget 10 millions d’€)

La radio : EuRaNet : un réseau de radios européennes + un site plurilingue L’Internet EUTube : 140 clips en ligne aujourd’hui

Les réseaux Europe Direct

Les déplacements locaux de Commissaires européens

Vincenzo LeVoci, directeur de la communication du Conseil de l’UE et coordinateur du Club de Venise réunissant les directeurs des services d’information des gouvernements de l’UE

La communication européenne repose sur :

1/ la coopération interinstitutionnelle (formelle) à l’échelle des institutions communautaires et nationales

  • progrès, notamment avec la déclaration politique entre le CUE, le PE et la CE sur une politique de communication en partenariat
  • enjeu, notamment dans l’organisation administrative

2/ le débat informel entre responsables de la communication des institutions communautaires et nationales

  • progrès, notamment dans la capacité à identifier les vecteurs (messages)/porte-parole (acteurs) des valeurs de l’UE et dans la capacité à partager les bonnes pratiques (outils)
  • enjeu, notamment dans la proposition de faire de la communication une véritable politique communautaire

Laurent Thieule, directeur de la communication du Comité des régions

Convictions sur la communication européenne :

L’UE souffre d’une mauvaise image de marque en Europe. Il faut donc communiquer sur les valeurs du projet européen.

L’UE n’a aucun intérêt à communiquer sur les différentes institutions européennes.

L’opinion publique européenne n’existe pas vraiment, seuls les peuples européens comptent.

Il faut à la fois communiquer sur les enjeux globaux (la place de l’UE dans le monde), sur les débats européens (les politiques communautaires) et sur les actions concrètes (l’UE dans la vie quotidienne des citoyens).

Puisque l’on ne peut limiter les « porte-parole » de l’Europe, il faut multiplier les communicants européens. Les élus locaux sont ces relais idéaux de proximité, à condition de leur fournir des outils pour comprendre l’UE et de leur fournir des messages pour se valoriser en parlant de l’UE.

Jean-Yves Nicolas, administrateur du Centre d’information sur l’Europe, éditeur de Touteleurope.fr

Des constats liés à Internet

  • Phénomène de convergence des médias : Internet occupe une place de plus en plus importante, notamment auprès des jeunes, c’est le 1er média d’information
  • Phénomène de participation citoyenne sur Internet : les commentaires, les votes…
  • Phénomène de collaboration éditoriale sur Internet : les wikis, les communautés

Une stratégie web pour Touteleurope

  • Importance de la pédagogie sur l’Europe : des articles simples, des comparatifs décalés…
  • Le 1er élément consulté reste la carte de l’Europe.
  • Importance de l’incarnation de l’Europe : des témoignages vidéos de personnalités, des reportages à l’étranger…
  • Importance du sentiment d’appartenance : des consultations thématiques, des débats contradictoires

Des projets pour l’avenir : devenir un fournisseur de contenu sur l’Europe :

construire des partenariats avec les grands portails web (yahoo, orange…) pour diffuser du contenu en échange de visibilité sur touteleurope.fr fournir des infos brutes aux journaux de la presse gratuite

Béatrice Ouin, rapporteur de l’Avis du Conseil économique et social européen : « Comment concilier la dimension nationale et européenne dans la communication sur l’Europe »

Saisine du CESE par le cabinet de JP Jouyet à l’occasion de la PFUE.

La politique de communication doit reposer sur :

  • des partenariats entre les institutions européennes
  • un socle commun de connaissances sur l’Europe (kits à destination des élèves)
  • une base commune dans les médias européens (sources et supports fournis par les institutions communautaires)
  • des formations aux journalistes, aux élus locaux, aux enseignants et à la société civile organisée
  • une présence d’Européens qualifiés pour travailler à Bruxelles et d’Européens formés pour communiquer à proximité des Européens
Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>