Réflexion sur les registres de la communication européenne

Afin de communiquer le plus efficacement auprès des citoyens européens, la communication européenne doit déployer plusieurs « registres » de communication permettant de segmenter les messages et les cibles…

Le registre politique de la communication européenne : la controverse européenne

Portée exclusivement par les responsables politiques, la communication « politique » européenne doit permettre de :

  • Poser les enjeux de la construction européenne,
  • Dialoguer sur les priorités des politiques européennes,
  • Orienter les décisions sur les actions européennes.

La communication « politique » européenne s’active lors des phases électorales et tout particulièrement lors du scrutin européen.

Le registre institutionnel de la communication européenne : les valeurs européennes

Portée essentiellement par les acteurs publics, communautaires ou nationaux, la communication « institutionnelle » européenne doit permettre de :

  • Présenter les valeurs de la construction européenne,
  • Présenter les institutions communautaires et leur fonctionnement,
  • Présenter les politiques européennes et leurs financements.

La communication « institutionnelle » européenne s’inscrit dans la durée pour mettre à la disposition des Européens (citoyens, entreprises, associations…) toutes les informations relatives à l’action publique européenne.

Le registre pédagogique de la communication européenne : la proximité avec les citoyens

Portée par de multiples acteurs publics (les réseaux des institutions de l’UE dans les Etats membres, les services déconcentrés de l’Etat, les relais d’information locaux) ou privés (les associations, les fondations, les think tanks), la communication « pédagogique » européenne doit permettre de tisser des liens de proximité avec le citoyen européen :

  • Auprès des jeunes, notamment à l’école,
  • Auprès des relations d’opinion, notamment par des colloques, des conférences et des publications (cf. le réseau de conférenciers de la Commission européenne Team Europe),
  • Auprès des citoyens, notamment par événements, par des communautés réels ou virtuels reposant sur un intérêt commun.

La communication « pédagogique » européenne tend à se développer notamment par les partenariats de communication entre les institutions communautaires et les Etats membres et par l’activation de relais de proximité.

Conclusion : la communication européenne entre standardisation et différenciation

L’enjeu de la politique de communication consiste à porter un message européen harmonisé reposant sur un équilibre entre une standardisation nécessaire à l’échelle d’un continent et d’une union composée de 27 États membres et une différenciation légitime pour toucher 450 millions d’Européens.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>