Eurobaromètre : 35 ans au service de la compréhension de l’opinion publique européenne

L’Eurobaromètre est lancé en 1973 par la Commission européenne sous la forme d’une enquête de suivi régulier des attitudes sociales et politiques des citoyens européens vis-à-vis de l’UE et de ses institutions. Un colloque, organisé à Sciences-Po Paris les 21 et 22 novembre 2008, revient sur les enjeux liés à l’opinion publique européenne…

Mieux comprendre l’opinion publique européenne

Les Eurobaromètres standards mesurent régulièrement les attitudes sociales et politiques des citoyens européens. Ces enquêtes d’opinion sont menées au printemps et à l’automne de chaque année auprès d’environ 1 000 personnes par sous la forme d’entretiens en face à face.

Les Eurobaromètres spéciaux sont effectués à la demande des différentes directions générales de la Commission européenne. Ils utilisent la même méthodologie que les Eurobaromètres standard.

Les Eurobaromètres flash sont des entretiens téléphoniques effectués dans tous les États membres de l’UE, les pays candidats, les pays de l’AELE et les Etats-Unis. Ils ne comportent qu’un seul sujet ou ne sont demandées que par une seule DG. Ils sont programmées ponctuellement ou à la demande. Les résultats sont disponibles rapidement et l’outil permet de mener des recherches parmi des groupes cibles spéciaux aussi bien que parmi le grand public.

Les études qualitatives constituent un outil spécial destiné à une recherche approfondie sur l’opinion publique. Il s’agit d’investigations approfondies des attitudes, des motivations, des sentiments et des réactions du grand public ou de groupes sociaux sélectionnés sur des notions ou des sujets déterminés. Les données sont récoltées en utilisant des groupes types ou au moyen d’entretiens individuels.

Mieux impliquer les citoyens lors des prochaines élections européennes

La Commission européenne souhaite envisager une meilleure traduction des résultats des sondages d’opinion dans la stratégie de communication, pendant la campagne électorale des élections au Parlement européen. En particulier, la Commission européenne souhaite utiliser au mieux les conclusions des enquêtes afin d’identifier et de travailler sur les facteurs influençant le taux de participation aux élections du PE.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, Opinion publique européenne, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>