Revue de presse sur la PFUE : un lancement plutôt difficile

Un tour d’horizon de la presse française ou européenne (Libération) permet de sentir que le lancement de la présidence française de l’UE se fait dans un climat « de doute » (Le Point), « tendu par le non irlandais » (Le Monde) et sous une conjoncture internationale délicate : « conjonction de la crise financière et de la crise énergétique mondiales, qui se traduit dans toute l’Europe par une chute de croissance, une hausse de l’inflation et une montée des incertitudes sociales ».

De plus, les médias soulignent que les cérémonies d’ouverture de la PFUE ont été entachées par des tensions : « Paris inaugure sa présidence sur une passe d’armes avec la BCE et Mandelson » (Les Echos), le commissaire au Commerce, accusé de vouloir ruiner l’agriculture européenne.

Enfin, les responsables politiques peinent à convaincre – « La pédagogie laborieuse de Nicolas Sarkozy sur « l’Europe concrète » » (Le Monde) ou « Sarkozy, VRP laborieux d’une Europe en panne » (Libération) – des citoyens inquiets. Selon un sondage BVA paru dans Ouest-France dimanche 20 juin, 30 % des personnes interrogées seulement considèrent que la construction européenne est « source d’espoir », moitié moins qu’il y a cinq ans (61 %).

Ce contenu a été publié dans Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>