Lancement officiel de la PFUE

Aujourd’hui, 1er juillet 2008, la France prend pour 6 mois la présidence du Conseil de l’UE. Quelles sont les missions d’une présidence ? Quelles sont les priorités de la présidence française ? Quelles sont les enjeux de communication ?

Les missions institutionnelles de la PFUE

Le pays exerçant la présidence de l’UE se voit confier quatre grandes missions :

  • organiser les travaux du Conseil : réunions des ministres au sein des 9 formations thématiques du Conseil de l’UE et deux Conseils européens avec les chefs d’Etat et de gouvernement. Dans les faits, la présidence de l’UE consiste essentiellement en des actes de médiation, de conciliation.
  • constituer une force d’impulsion : « lancer de nouvelles pistes d’action pour l’Europe et surtout à construire des compromis permettant d’aller de l’avant » comme l’explique Jean-Luc Sauron… dans le respect de l’agenda législatif fixé par la Commission européenne et de la troïka des présidences précédente et suivante.
  • représenter le Conseil et l’UE au sein des organisations et conférences internationales ;
  • assurer l’information du Parlement européen : présentation d’un programme au début et d’un rapport final.

Les priorités politiques de la PFUE

Entre les deux principales priorités envisageables consistant soit à résoudre la crise institutionnelle soit à obtenir des actions concrètes, les autorités françaises semblent favoriser les « décisions » :

  • développement durable et énergie : renforcer l’indépendance énergétique et sécuriser l’approvisionnement énergétique de l’UE ;
  • pacte européen sur l’immigration et l’asile : renoncer aux régularisations massives et organiser de concert une immigration choisie ;
  • relance de l’Europe de la défense ;
  • bilan de santé et avenir de la politique agricole commune : assurer l’indépendance et la sécurité alimentaire de l’Europe, contribuer aux équilibres alimentaires mondiaux et préserver les territoires ruraux et l’environnement.

Les enjeux stratégiques de la communication de la PFUE

Face à la défiance des citoyens européens à l’égard d’une construction européenne jugée comme éloignée de leurs préoccupations quotidiennes, la communication autour de la PFUE revêt une importance capitale :

  • Informer les citoyens sur les décisions de la PFUE : la communication européenne doit en premier lieu s’attacher à remplir une mission d’information sur l’actualité de la PFUE à travers de l’information en direct, non commentée, en particulier via le satellite ou le web et des éléments de langage précis et complets transmis par des relations presse paneuropéennes.
  • Valoriser les avancées et les succès de la PFUE dans la vie quotidienne des Européens : la communication européenne doit multiplier les points de contacts entre l’UE et les Européens par l’intermédiaire de multiples acteurs (publics ou privés, nationaux ou communautaires) et de multiples manifestations (événements officiels, dialogues réels ou virtuels).
  • Politiser l’espace européen : la communication européenne doit s’inscrire dans les controverses partisanes classiques (débat parlementaire entre majorité et opposition) afin de mobiliser les acteurs politiques et de renforcer la médiatisation.
Ce contenu a été publié dans Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>