Un contexte de communication plus difficile que prévu pour la PFUE

Alors que le lancement officiel de la PFUE est prévu le 1er juillet, une succession d’éléments assombrie les perspectives. Retour sur cette convergence de effets de cadrage négatifs…

Effet de verdict : l’échec du référendum de ratification en Irlande

Seul pays de l’UE à tenir une telle consultation, organisée jeudi 12 juin, 53,4% d’électeurs irlandais a rejeté le traité de Lisbonne avec une participation électorale moins faible que prévue : 53,1% de l’électorat s’est rendu aux urnes.

Le succès de la Présidence française reposera sur la capacité de la France à trouver une solution avant l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, prévue le 1er janvier 2009.

Effet de contexte : la situation internationale « compliquée »

Lors d’une réunion du Club Grande Europe, jeudi 12 juin, le secrétaire d’Etat aux affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet a estimé que « la Présidence française de l’UE sera très difficile » en raison du contexte international : crise financière internationale, hausse des prix des matières premières et de l’énergie, nouvelle administration américaine…

Le succès de la Présidence française se mesurera en fonction de la capacité de la France à composer avec un contexte international tendu.

Effet d’opinion : les divergences du couple franco-allemand

Lors d’un conseil des ministres franco-allemand, lundi 9 juin à Straubing en Bavière, Nicolas Sarkozy et Angela Merkel ont tenté de s’accorder. La France a consenti des concessions à son partenaire traditionnel sur le projet d’Union pour la Méditerranée et la priorité de lutter contre le réchauffement climatique.

Le succès de la Présidence française tiendra à la capacité de la France à conclure des accords avec ses partenaires sur les principaux chantiers en cours.

Effet de conjoncture : les déficits publics français

En mai dernier, la Commission européenne a mis en garde la France contre des déficits publics « excessifs » qui vont à l’encontre des engagements pris dans le cadre du Pacte de stabilité et de croissance.

Le succès de la Présidence française sera évaluer selon la capacité de la France à mener une politique intérieure de réformes visant à respecter ses engagements.

Effet d’agenda : le couac de calendrier de Paroles d’Européens

Vendredi 13 juin, la 2nde rencontre du programme Paroles d’Européens était organisée à Marseille autour des enjeux et des priorités de la PFUE. Outre que cet événement fut dominé par l’échec du référendum, le jugement de la presse est sévère comme l’illustre un article de Libération « on est censé entendre des «Paroles d’Européens !», on écoute, en baillant, des experts. »

Le succès de la Présidence française reposera sur la capacité de la France à faire de ce rendez-vous européen un événement citoyen populaire.

Ce contenu a été publié dans Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>