Comment la sécurité énergétique européenne est-elle devenue l’une des principales priorités de la PFUE ?

Retour sur les principales étapes de la mise sur l’agenda de la PFUE de la sécurité énergétique européenne…

Une allocution présidentielle pour fixer la « ligne »

Lors de son allocution télévisée, le 10 février dernier, le président de la République avait présenté les priorités de la PFUE : « travailler sur une stratégie de développement durable, une politique commune de l’immigration, une défense européenne et une refondation de la politique agricole ». Alors que l’immigration est une priorité controversée, que la défense européenne est longue à organiser et que le bilan de santé de la PAC est d’ores et déjà lancé, la stratégie de développement durable se trouve au cœur de la réussite de la PFUE…

La remise d’un rapport au Premier ministre pour dégager des propositions

Afin de faire émerger cet enjeu parmi les enjeux, un rapport « Sécurité énergétique et Union européenne : propositions pour la Présidence française » de la mission de réflexion sur l’énergie présidée par Claude Mandil, ancien directeur de l’Institut français du pétrole et directeur exécutif de l’Agence internationale de l’énergie jusqu’en septembre 2007, a été remis au Premier ministre le 21 avril 2008.

Selon l’auteur du rapport, l’amélioration de la sécurité des approvisionnements énergétiques de l’UE comporte deux aspects :

  • des réponses internes à l’Union européenne : renforcement des économies d’énergie, mise en place de dispositifs européens d’urgence en cas de crise d’approvisionnement, réalisation d’investissements,
  • la définition d’une politique de sécurité énergétique commune à l’UE afin de faciliter les relations énergétiques avec les pays.

La communication du ministre d’Etat en Conseil des ministres pour institutionnaliser les « ambitions » françaises

Le 21 mai, le ministre d’État, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire, Jean-Louis Borloo, a présenté une communication, au Conseil des ministres sur la sécurité énergétique européenne.

Dans le cadre de la stratégie de développement durable évoquée par le président de la République et dont les objectifs sont :

  • garantir la sécurité de l’approvisionnement de l’UE,
  • améliorer la compétitivité des économies des États membres,
  • contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Jean-Louis Borloo veut porter la réussite du Grenelle de l’Environnement à l’échelle européenne et notamment les ambitions suivantes pour l’avènement d’une véritable sécurité énergétique européenne :

  • maîtriser la consommation énergétique,
  • faire de l’Europe un espace énergétique unifié,
  • parler d’une seule voix avec les grands pays producteurs.

L’intervention du secrétaire d’Etat aux Affaires européennes pour accompagner l’engagement des pouvoirs publics

Le 28 mars, clôturant un colloque sur « La renaissance du nucléaire, un enjeu pour l’Europe », le secrétaire d’Etat aux affaires européennes a précisé que la sécurité d’approvisionnement énergétique serait l’un des grands axes de la PFUE.

Ce contenu a été publié dans Communication sur l'Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>