Célébration officielle du cinquantenaire du Parlement européen

Aujourd’hui, le Parlement européen – unique au monde : il n’y a aucun autre parlement supranational directement élu qui dispose de pouvoirs étendus – célèbre son cinquantenaire. Retour sur l’histoire et l’image de cette institution communautaire…

Histoire mouvementée du Parlement européen

L’histoire du Parlement européen est marquée par une ouverture progressive à la démocratie et une relation privilégiée avec la France.

La première session de l’Assemblée parlementaire européenne remonte au 19 mars 1958 à Strasbourg, siège de l’institution. 142 membres désignés utilisant 4 langues officielles disposent alors uniquement de pouvoirs consultatifs. Robert Schuman en est le premier Président.

Le 30 mars 1962, l’Assemblée adopte le nom de « Parlement européen », officiel avec l’Acte Unique européen, en 1986. 2 femmes françaises président le Parlement européen, notamment Simone Veil : présidente de juillet 1979 à janvier 1982, élue par les premiers eurodéputés issus du suffrage universel.

Actuellement, 785 membres élus au suffrage universel direct et fonctionnant avec 23 langues exercent de larges pouvoirs de décision sur le budget et le contrôle de la Commission européenne. Une fois le traité de Lisbonne ratifié, le Parlement européen, après les élections en juin 2009, se composera de 751 députés avec des pouvoirs encore renforcés.

Voir le dossier complet réalisé sur le cinquantenaire sur le site du Parlement européen.

Image contrastée du Parlement européen

Le Parlement européen est l’institution européenne qui jouit de la plus grande notoriété mais les Européens ont une idée assez imprécise du fonctionnement du Parlement. Les Français se distinguent par leur méconnaissance aiguë de cette institution.

Les Européens accordent généralement leur confiance au Parlement et souhaitent qu’il jouisse de davantage de pouvoir au sein de l’UE, mais l’assemblée a jusqu’ici échoué à séduire les citoyens de l’UE si l’on en juge au taux de participation aux élections européennes: à peine plus de 45% en 2004.

L’institution doit également faire face à des questions sur le coût de son train de vie entre Strasbourg pour les sessions plénières et Bruxelles pour les réunions en commissions ; sa vulnérabilité aux groupes de pression et ses compétences dans un continent où l’euroscepticisme est en hausse.

A l’occasion du 50ème anniversaire, un vaste dispositif de communication est mis en place avec notamment un matériel audiovisuel spécial comportant des kits audio et vidéo retraçant l’histoire de l’institution au travers de chaque Président du Parlement européen ainsi qu’une sélection de 50 photos.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>