Que fait l’Union européenne pour se rapprocher des citoyens ?

Alors que la ratification du traité de Lisbonne se fait en France par la voie parlementaire, la question de la distance entre les citoyens et l’Union européenne est au cœur de l’actualité. Afin de mieux connaître ce que l’UE fait pour se rapprocher des citoyens, voici une présentation du programme «Citoyens pour l’Europe» (2007-2013)…

Promouvoir la participation citoyenne active, c’est-à-dire permettre aux Européennes et Européens d’assumer leurs responsabilités de citoyens et citoyennes de l’Union européenne ; voila les objectifs du programme «Citoyens pour l’Europe» (2007-2013).

Pour ce faire, le programme encourage la coopération entre les citoyens, privilégie l’axe de la promotion de l’engagement citoyen transfrontalier et, dès lors, celui du renforcement d’une conscience européenne transcendant les visions nationales tout en respectant leur diversité.

La compréhension mutuelle, la solidarité et le sentiment d’appartenance à l’Europe, qui sont les fondements de l’engagement citoyen, transparaissent dans les quatre actions du programme :

  • La première action, « Des citoyens actifs pour l’Europe », favorise la participation directe des citoyens, au moyen d’activités de jumelage de villes ou d’autres types de projets citoyens.
  • La deuxième action, « Une société civile active en Europe », s’adresse aux organisations de la société civile de dimension européenne, auxquelles elle apporte une aide structurelle dans le cadre de leur programme de travail ou une aide destinée à des projets transnationaux.
  • La troisième action, « Tous ensemble pour l’Europe« , soutient des événements à haute visibilité, des études et des instruments d’information s’adressant à un public aussi vaste que possible par-delà les frontières et rendant l’Europe plus concrète pour ses citoyens.
  • La quatrième action, « Une mémoire européenne active« , vise à préserver les principaux sites et archives ayant un lien avec les déportations et à commémorer les victimes du nazisme et du stalinisme.

Ce programme est doté d’un budget de 235 millions d’euros pour la période 2007-2013.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>