Autres améliorations du site EUROPA pour renforcer l’interactivité et la participation des citoyens

Au-delà de l’objectif déjà évoqué de faire connaître les positions de la Commission européenne, le site EUROPA a principalement comme objectifs de : – répondre aux besoins des personnes portant un intérêt d’ordre général et/ou professionnel aux affaires européennes ; – aider les personnes à la recherche d’un service particulier ou d’une information sur leurs droits ou sur les politiques de l’Union ; – permettre aux gens de s’exprimer et d’échanger leur points de vue à travers l’Europe.

Afin de répondre à ces objectifs, le site EUROPA sera prochainement amélioré…

1. Restructuration du site EUROPA

Premièrement, il convient de restructurer le contenu d’EUROPA de manière à ce que les internautes trouvent plus facilement ce qu’ils cherchent. La nouvelle structure doit être conçue de manière à assurer à chaque type d’utilisateur l’accès le plus rapide possible à l’information la plus pertinente possible. L’accent sera mis davantage sur un agencement thématique de l’information et sur le point de vue de l’utilisateur, plutôt que sur celui des institutions. EUROPA sera axé sur le grand public et articulé autour de rubriques thématiques pour répondre aux questions qui intéressent les citoyens, indépendamment de la structure organisationnelle des institutions. Les niveaux inférieurs contiendront des informations spécialisées et s’adresseront à un public plus expert.

2. Multilinguisme et traduction

Deuxièmement, les pages seront traduites conformément aux priorités de la Commission en matière de communication. Les ressources étant limitées, les arbitrages entre le volume d’informations mis en ligne, le nombre de langues dans lesquelles les informations sont disponibles, l’élargissement du public et le maintien à jour des informations, sont inévitables et exigeront une démarche cohérente.

3. Renforcement de l’interactivité

Troisièmement, l’interactivité et la participation seront renforcées via une amélioration des forums de discussions, la mise en place d’évaluation interactive et de rich media.

D’abord, la gestion et le suivi des forums de discussion seront améliorés. Les débats seront davantage axés sur les priorités de la Commission en matière de communication, et une véritable interactivité sera réalisée avec la participation régulière de commissaires et de hauts fonctionnaires de la Commission.

Ensuite, un projet pilote permettra de tester des «wikis» sur un nombre limité de pages web. Les internautes pourront évaluer ces pages au regard de critères comme la lisibilité et l’absence de jargon, et formuler des suggestions. Cette démarche pourrait ouvrir de nouvelles voies pour un processus de consultation dynamique.

Enfin, le potentiel d’une communication multimédia – combinant l’internet, la radio, la télévision, les publications, la vidéo, la musique et les services mobiles – sera exploré et exploité lorsque cela sera pertinent, à travers une politique éditoriale cohérente.

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, Web et Europe, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>