Inventaire sur la réalité sociale européenne

Existe-il un « European way of life » sur lequel l’UE pourrait s’appuyer pour une éventuelle campagne de communication sur les valeurs européennes ?

Dans le cadre d’un projet de programme d’action intitulé : « Un projet pour les citoyens : produire des résultats pour l’Europe », la Commission européenne organise cette année une vaste consultation publique sur les réalités sociales de l’Europe. La consultation vise à recueillir des avis sur les tendances sociales actuelles et sur le «bien-être» aujourd’hui.

Le constat est simple

  • Les sociétés européennes changent profondément : tendances démographiques, vie familiale, place des femmes dans la société, mobilité sociale, incidence de la pauvreté et des inégalités, valeurs multiculturelles…
  • Les défis de la mondialisation (sentiment d’insécurité, nature du travail) sont sans cesse plus nombreux et ne peuvent que renforcer le besoin d’Europe ;
  • Les attentes des citoyens à l’égard de l’Union européenne sont fortes ;
  • L’Europe sociale demeure pour l’instant dans les limbes.

La méthode est originale

La Commission n’avance à ce stade aucune option politique ou projet de proposition. Les conclusions de cette consultation ouverte à tous citoyens (notamment sur le site Internet dédié, qui publiera l’ensemble des contributions), menée en étroite coopération avec les États membres, serviront à alimenter la réflexion sur le rôle des politiques européennes et le contenu des actions futures.

Le bilan de la réalité sociale européenne

Les principales transformations :

  • l’évolution vers une société de services : qualification et besoins différents pour les salariés/consommateurs ;
  • le changement démographique : vieillissement et non renouvellement des générations ;
  • les faiblesses à ces systèmes de protection sociale : système de retraite et de préretraite et montée de la pauvreté des enfants ;
  • le changement des valeurs de la société : délitement des liens sociaux (fin des religions, de la famille et de l’engagement politique).

Les motifs de satisfaction :

  • selon l’enquête Eurobaromètre réalisé en 2006 et rassemblant un ensemble de donnée sur la situation sociale des Européens : 87 % des Européens disent « aller bien »;
  • la montée de l’espérance de vie ;
  • la part des gens diplômés augmente : démocratisation du savoir.

Peut-on pour autant parler d’ »European way of life » ? Serait-il possible d’envisager une campagne de communication sur les valeurs partagées par les Européens ?

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>