Les « Années européennes » : des campagnes d’information pour faire évoluer les mentalités et les comportements

Les Années européennes sont des initiatives des institutions européennes visant à informer et à nouer le dialogue avec les citoyens européens afin de faire évoluer les mentalités et les comportements. Outre la sensibilisation des citoyens européens, les Années européennes sont également des occasions d’attirer l’attention des gouvernements nationaux…

Chaque année, partant d’un constat commun, un thème de nature « sociétal » est sélectionné. Des objectifs, un calendrier et un budget sont alors octroyés par les institutions européennes. Chaque Année européenne fait donc l’objet d’une campagne de sensibilisation au niveau européen et national. Les thèmes sont choisis suffisamment à l’avance pour assurer le succès de chaque campagne. Les thèmes sont au centre des préoccupations des institutions européennes et des États membres. Les programmes et les activités à l’échelle européenne sont établis et financés le plus souvent par la Commission européenne. Les activités au niveau national sont définies et financées par les États membres. Des moyens financiers, humains et technologiques importants sont investis chaque année dans ces campagnes pan-européenne.

Voici la liste complète des Années européennes :

1983 des PME et de l’artisanat

1984 de l’Européenne et de l’Européen

1985 de la musique

1986 de la sécurité routière

1987 de l’environnement

1988 du cinéma et de la télévision

1989 de l’information sur le cancer

1990 du tourisme

1992 pour la sécurité, l’hygiène et la santé sur le lieu de travail

1993 des personnes âgées et de la solidarité entre les générations

1994 de la nutrition et de la santé

1995 du jeune conducteur

1996 de l’éducation et de la formation tout au long de la vie

1997 contre le racisme et la xénophobie

1998 de la démocratie locale et régionale

1999 de la lutte contre la violence à l’égard des femmes

2001 : des langues (dans le cadre du Livre Blanc « Enseigner et apprendre : Vers la société cognitive »)

2003 : des personnes handicapées (dans le cadre de la « déclaration de Madrid » : « Non-discrimination plus Action positive font l’inclusion sociale »)

Pour aller plus loin…

2004 : de l’éducation par le sport (dans le cadre de la déclaration annexée au traité d’Amsterdam définissant le sport comme « ferment de l’identité des peuples »)

Pour aller plus loin…

2005 : de la citoyenneté par l’éducation (dans le cadre du projet sur l’éducation à la citoyenneté démocratique du Conseil de l’Europe)

Pour aller plus loin…

2006 : de la mobilité des travailleurs (dans le cadre de la « stratégie de Lisbonne » pour la croissance et l’emploi de l’Union européenne)

Pour aller plus loin…

2007 : de l’égalité des chances pour tous (dans le cadre du Livre vert de la Commission « Egalité et non-discrimination dans l’Union européenne élargie » en 2004)

Pour aller plus loin…

2008 : du dialogue interculturel (dans le cadres des programmes Erasmus, Leonardo Da Vinci, Jeunesse et Culture)

Pour aller plus loin…

Ce contenu a été publié dans Communication de l'UE, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>