Vif débat autour de la réforme de la PAC

Quelle priorité pour la PAC réformée : s’orienter vers le co-développement responsable et durable ou viser la préférence nationale et communautaire ?

Dans Libération du 3 septembre, Michel Barnier, ministre de l’agriculture, a souhaité « une nouvelle donne » pour l’agriculture. Il propose d’orienter la réforme de la PAC vers le co-développement durable. Il se prononce pour « concilier une politique de soutien par les aides notamment dans les régions fragiles avec une politique de stabilisation des marchés qui responsabilise davantage les filières dans le cadre d’une nouvelle gouvernance ».

De son côté, le président de la République, lors du Salon international de l’élevage à Rennes, le 11 septembre 2007 s’est exprimé pour une réforme de la PAC visant la préférence nationale et communautaire face à la mondialisation. Le président propose également une plus grande prise en compte par la PAC des enjeux environnementaux et de sécurité alimentaire. Nicolas Sarkozy compte jeter les bases de cette réforme dès 2008, lorsque la France prendra la présidence tournante de l’Union européenne.

Rappelons que le financement de la PAC, réformée en 2003, est assuré jusqu’en 2013.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>